Emmaüs souffre de la concurrence des sites de revente

FRANCE 2

Comme chaque année, Emmaüs organise sa grande braderie, ce dimanche 14 juin, à Paris.

Alors que la grande braderie d'Emmaüs ouvre ses portes ce dimanche 14 mars à Paris, l'association a de plus en plus de mal à récupérer des objets en bon état. En cause ? La concurrence des sites de revente sur internet et des vide-greniers. En effet, désormais les particuliers peuvent facilement revendre leurs biens.
 
C'est le cas de Virginie. Depuis trois ans, la jeune grand-mère organise sa propre revente et ne donne plus à l'association. Selon elle, organiser un vide-grenier est bien plus efficace : "J'ai constaté une sélection dans les choses qu'ils (Emmaüs NDLR) venaient chercher", explique-t-elle au micro de France 2.

5 à 24 millions de chiffre d'affaires

D'autres choisissent de revendre leurs objets sur internet. En neuf ans d'existence, le site Le Bon coin est d'ailleurs passé de 5 à 24 millions de chiffre d'affaires.
Résultat, la plupart des objets qui arrivent à Emmaüs sont des choses que les particuliers n'ont pas réussi à revendre eux-mêmes. Et bien souvent, ils sont de mauvaise qualité.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne