Emmanuel Macron, le ministre qui agace la gauche

FRANCE 3

Christophe Rameaux, professeur d'économie à la Sorbonne et membre des économistes atterrés et Etienne Lefebvre, rédacteur en chef au journal Les Echos évoquent ce mardi soir la figure d'Emmanuel Macron. 

Emmanuel Macron, ministre de l'Économie n'en finit pas d'agacer jusque dans son propre camp. Après ses sorties sur les 35 heures et les fonctionnaires, le ministre évoque désormais le statut de député en parlant de "cursus d'un ancien temps".
"Emmanuel Macron a été nommé dans une banque d'affaires en septembre 2008, c'est quand même un bon symbole. C'est la crise, des millions de chômeurs à travers le monde et lui va empocher quelques millions pendant les trois ans, quatre ans pendant lesquelles il va y travailler (...). C'est un symbole effroyable pour le gouvernement. La ligne Macron, de mon point de vue, c'est gloire aux riches. Il a déclaré au journal Les Echos en début d'année qu'il fallait qu'on ait des enfants qui ait envie de devenir milliardaires et puis c'est honte au peuple. Si j'étais chômeur dit-il, moi je me bougerais, c'est ça sa phrase. C'est une vraie ligne", commente Christophe Rameaux.

"De gauche, mais pas socialiste" 

Une analyse à laquelle ne souscrit pas Etienne Lebfevre qui évoque un contresens complet sur la ligne politique d'Emmanuel Macron. "Il est de gauche, mais il n’est pas socialiste. Il est d'une gauche différente qui refuse les dogmes, qui refuse l'égalitarisme qui ne mène à rien. Il ne fait pas seulement dans la subversion, dans les petites phrases (...). Il veut que tout le monde ait sa chance et que cette égalité soit réelle pour accéder à ça. Et ça c'est une valeur de la gauche historique. Ne pas être dans le système de la rente, de la reproduction des élites", souligne Etienne Lefebvre. 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne