Économie : vers la disparition du chèque bancaire ?

FRANCE 2

Les Français sont très attachés aux chèques. Le gouvernement veut à l'inverse limiter la durée de validité des chèques à six mois. Objectif : nous faire préférer des moyens de paiement dématérialisés.

Ici, les chèques ne sont plus acceptés. Dans ce magasin de chaussures à Toulouse, la décision a été prise après de nombreux problèmes de paiement. "Au début, c'était les chèques impayés, volés, et ensuite les chèques sans provision", explique le gérant de la boutique. Face à ces défauts de paiement, un projet de loi vise à diminuer la durée de validité des chèques. Elle passerait de 12 à six mois.

En 2014, seuls 13% de paiements par chèque

Si la France est le pays qui utilise le plus ce moyen de paiement, il est devenu au fil du temps de plus en plus anecdotique. En 1984, 70% des paiements étaient réalisés par chèque. C'était 50% en 2003. Onze ans plus tard en 2014, ils ne représentent plus que 13% de la totalité des paiements. Pour les consommateurs, le chèque est devenu un moyen de paiement de secours. "Quand je perds ma carte bleue, on s'en sert pour faire les achats, aussi bien l'essence que les courses", explique une jeune femme. Ce changement pourrait être un premier pas vers la disparition totale du chèque. Une mesure approuvée par les banques, car leur traitement serait trop couteux selon elles. Si la loi est adoptée, les chèques valables six mois entreront en vigueur le 1er juillet 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne