Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : le Parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête

Des policiers devant la place Ernest Gailly, à Romans-sur-Isère (Drôme), où un homme a attaqué des passants armé d\'un couteau, le 4 avril 2020. 
Des policiers devant la place Ernest Gailly, à Romans-sur-Isère (Drôme), où un homme a attaqué des passants armé d'un couteau, le 4 avril 2020.  (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

"Les premières investigations ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troublergravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur", indique le parquet national antiterroriste, dans un communiqué. 

Un homme, aux motivations encore floues, a tué deux personnes et en a blessé cinq autres, lors d'une attaque au couteau perpétrée samedi 4 avril vers 11 heures, dans le centre de Romans-sur-Isère (Drôme). L'assaillant a été interpellé et son domicile a été perquisitionné, a appris franceinfo de source policière. Une deuxième personne a également été arrêtée, précise cette même source. 

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a annoncé dans un communiqué ouvrir une enquête notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". 

Les premiers éléments de l'enquête sur l'auteur de l'attaque, un homme d'origine soudanaise né en 1987, "ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur", selon le PNAT, qui ajoute que lors d'une perquisition à son domicile ont été retrouvés "des documents manuscrits à connotation religieuse dans lesquels l'auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants."

 "Toute la lumière sera faite sur cet acte odieux". "Mes pensées accompagnent les victimes de l'attaque de Romans-sur-Isère, les blessés, leurs familles", a réagi sur Twitter Emmanuel Macron, le chef de l'Etat. "Toute la lumière sera faite sur cet acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines", a-t-il assuré. 

 L'enquête devra retracer son parcours. Armé d'un couteau, l'homme a attaqué plusieurs personnes sur les boulevards du centre-ville de Romans-sur-Isère, notamment à proximité d'une boulangerie. Il est aussi entré dans plusieurs commerces pour s'en prendre à leurs clients voire leur personnel. "Il s'est rendu dans un bureau de tabac" dont il a attaqué le patron, a indiqué Marie-Hélène Thoraval, la maire de la commune. "Sa femme est intervenue et a été blessée aussi", a-t-elle déclaré. Au moment où il a été interpellé, l'homme était agenouillé sur le sol et psalmodiait une prière en arabe, selon une source policière jointe par franceinfo. Toujours selon cette source, les policiers ont saisi un couteau.

 Les motivations de l'agresseur encore inconnues. Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect est un demandeur d'asile soudanais âgé d'une trentaine d'années. La députée Les Républicains de la Drôme, Emmanuelle Anthoine, a affirmé sur franceinfo que l'Ofpra lui a accordé le statut de réfugié. Ses motivations ne sont pas encore connues. La police judiciaire mène l'enquête. Il était inconnu des services de police et n'avait pas d'antécédents judiciaires, a indiqué une source policière à franceinfo. 

Vous êtes à nouveau en ligne