Déserts médicaux : les écarts se creusent

Sur le plateau de France 2, Lorraine Gublin fait le point sur la situation en France des déserts médicaux. Les délais d'attente sont de plus en plus longs.

De plus en plus de territoires sont frappés par les déserts médicaux. "On compte, en France, 82 médecins généralistes en activité pour 100 000 habitants. C'est une moyenne. Il y a des départements bien en-dessous", annonce Lorraine Gublin.

Dans certaines zones, on compte "moins de 70 médecins généralistes pour 100 000 habitants", indique-t-elle, avant de poursuivre : "Il y a des départements très ruraux parmi ceux-là, mais pas seulement. Figurez-vous que les départements où il y a le moins de médecins en activité sont en Île-de-France. Lanterne rouge : la Seine-Saint-Denis, avec 57 médecins généralistes en activité pour 100 000 habitants".

Des disparités selon les régions

Dans ces départements, selon la journaliste de France 2, "il y a deux fois moins de médecins généralistes par habitant que dans des départements comme les Bouches-du-Rhône, la Savoie ou la Haute-Vienne".

Les délais s'allongent encore pour avoir un rendez-vous avec des spécialistes. Ils sont passés de 44 jours en 2011 à 51 jours en 2014. Et "il y a des spécialités où ces délais explosent. Pour un rendez-vous chez l'ophtalmologue, il faut attendre 111 jours en moyenne. C'était 103 en 2011".

Enfin, il existe des disparités selon les régions. Pour une consultation chez un cardiologue, il faut attendre 21 jours en PACA contre 72 jours en Bourgogne et en Picardie.

Vous êtes à nouveau en ligne