Prothèses PIP : de nombreuses plaintes déposées aux Etats-Unis

Une prothèse mammaire défectueuse de la société Poly Implant Prothèse (PIP), à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 10 juin 2010.
Une prothèse mammaire défectueuse de la société Poly Implant Prothèse (PIP), à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 10 juin 2010. (DOMINIQUE LERICHE / NICE MATIN / MAXPPP)

Ces plaintes, déposées entre 1996 et 2009, contre le fabricant des prothèses mammaires pointées du doigt en France, font notamment part d'une marchandise défectueuse.

Dès 1996, les prothèses PIP ont fait l'objet de poursuites aux Etats-Unis. Ces implants mammaires ont été commercialisés jusqu'en 2000 dans le pays.  En France, le gouvernement a recommandé vendredi 23 décembre le retrait de ces prothèses portées par quelque 30 000 femmes, après que des cas de cancer ont été détectés chez plusieurs patientes.

Selon un rapport trimestriel de l'entreprise daté de février 2009 et publié lundi 26 décembre sur le site des autorités boursières américaines, la société PIP a fait l'objet de plusieurs dizaines de plaintes aux Etats-Unis, déposées contre toutes ses représentations légales dans le pays entre 1996 et 2009.

"Comportements fautifs"

Ce document mentionne notamment trois plaintes déposées en Floride en octobre 1999, juin 2000 et juillet 2003 par cinq membres d'une même famille contre PIP et des filiales américaines, mais attaquant aussi l'ex-patron Jean-Claude Mas. Les plaignants, qui assuraient être actionnaires d'un distributeur de PIP aux Etats-Unis, leur reprochaient des "comportements fautifs".

PIP a aussi été poursuivi par des patientes américaines à partir de 2003, mais aucune action n'avait fait l'objet de procès début 2009. Les plaintes mentionnaient notamment de la marchandise défectueuse, à l'utilisation inappropriée, qui enfreignait les législations locales de la consommation.

Vous êtes à nouveau en ligne