Des croix gammées ont été découvertes mercredi sur une vingtaine de tombes d'un cimetière israélite de Strasbourg

Des stèles profanées du cimetière israëlite du quartier strasbourgeois de Cronenbourg (27/10/2010)
Des stèles profanées du cimetière israëlite du quartier strasbourgeois de Cronenbourg (27/10/2010) (AFP/JOHANNA LEGUERRE)

Treize autres stèles ont été renversées et se sont, pour certaines, brisées, dans ce cimetière du quatier de Cronenbourg.L'inscription « Juden raus » (Juifs dehors) a également été relevée sur une tombe, a dit à Reuters Julien Schmoll, responsable de la communication du consistoire israélite de Strasbourg.

Treize autres stèles ont été renversées et se sont, pour certaines, brisées, dans ce cimetière du quatier de Cronenbourg.

L'inscription « Juden raus » (Juifs dehors) a également été relevée sur une tombe, a dit à Reuters Julien Schmoll, responsable de la communication du consistoire israélite de Strasbourg.

Cette profanation intervient un 27 janvier, Journée internationale en mémoire des victimes de l'Holocauste, 65 ans après la libération du camp d'Auschwitz par les troupes soviétiques.

« Je ne peux pas imaginer qu'il n'y ait pas de rapport », a déclaré Julien Schmoll, qui attribue de tels faits à des « groupuscules d'individus décervelés ».

La communauté israélite de Strasbourg organisera jeudi un rassemblement dans le cimetière, « en mémoire des victimes de la Shoah ».

Nicolas Sarkozy a condamné un acte "insupportable, expression d'un racisme odieux" en ce jour du 65ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau et de la journée internationale en mémoire des victimes de l'Holocauste. Dans un communiqué, il souhaite "que les auteurs de ces profanations soient identifiés au plus vite et que leurs actes soient traités avec la sévérité qui s'impose."

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux a pour sa part déclaré avoir appris, avec consternation, la dégradation de plusieurs des stèles situées dans le cimetière israélite de Cronenbourg, à Strasbourg. Je combattrai, avec une détermination absolue, tous les individus ou groupements qui entachent la mémoire, attisent la haine, au mépris de nos principes et de nos lois. Ils devront impérativement et rapidement être sanctionnés avec la plus grande sévérité", assure le ministre.