D-Day : après s'être rendu en Normandie, le vétéran fugueur est rentré dans sa maison de retraite

Bernard Jordan est rentré dans sa maison de retraite au Royaume-Uni, samedi 7 juin, après s\'être échappé pour assister aux commémorations du Débarquement en Normandie.
Bernard Jordan est rentré dans sa maison de retraite au Royaume-Uni, samedi 7 juin, après s'être échappé pour assister aux commémorations du Débarquement en Normandie. (AP / SIPA)

Le britannique Bernard Jordan, 89 ans, avait rejoint la Normandie dans un bus de vétérans, sans prévenir sa maison de retraite.

Pas question de rater l'événement, quitte à s'éclipser en toute discrétion. Le vétéran britannique qui s'était échappé de sa maison de retraite jeudi pour se rendre aux commémorations du Débarquement était de retour dans l'établissement samedi 7 juin et s'est dit prêt à repartir l'année prochaine s'il est "toujours là".

"La grande évasion", titrent les tabloïds britanniques pour raconter l'histoire de Bernard Jordan. Ses médailles cachées sous son imperméable, ce vétéran de 89 ans avait rejoint jeudi un bus de vétérans qui se rendait à Ouistreham en Normandie, avant que sa maison de retraite ne donne l'alerte.

"Très content", mais "fatigué"

"J'ai passé un très bon moment. Je suis vraiment très content de l'avoir fait, a déclaré l'ancien officier de la Royal Air Force, en arrivant à Portsmouth, dans le sud de l'Angleterre. Je sais que je vais maintenant devoir affronter les conséquences."

La directrice de l'établissement le juge "très fatigué" après son escapade : "Il doit prendre des forces et rester au repos." L'établissement tient à préciser qu'il n'avait pas interdit au vétéran de se rendre en Normandie, mais qu'il n'avait pas obtenu d'invitation pour les cérémonies, en raison d'une demande trop tardive.

Vous êtes à nouveau en ligne