D-Day : un vétéran britannique s'échappe de sa maison de retraite pour aller en Normandie

Des vétérans britanniques de la seconde guerre mondiale assistent aux commémorations du D-Day, à Bayeux (Calvados), le 6 juin 2014.
Des vétérans britanniques de la seconde guerre mondiale assistent aux commémorations du D-Day, à Bayeux (Calvados), le 6 juin 2014. (LEON NEAL / AFP)

Ce pensionnaire d'un établissement du sud-est de l'Angleterre, âgé de 89 ans, voulait rejoindre ses camarades.

Sa maison de retraite n'a pas pu organiser son voyage en Normandie pour le 70e anniversaire du Débarquement, il s'est débrouillé tout seul. Bernard Jordan, vétéran britannique, s'est échappé de l'établissement dont il est pensionnaire, dans le sud-est de l'Angleterre, jeudi 5 juin. Il a été retrouvé 12 heures plus tard en Normandie, rapporte le Daily Telegraph, vendredi. 

Ses médailles cachées sous son imperméable

Un responsable de la maison de retraite affirme au quotidien britannique que "le personnel de l'établissement a essayé d'obtenir une accréditation pour Bernard Jordan", qui lui a été refusée en raison d'une demande trop tardive. Le pensionnaire de 89 ans a donc décidé de se rendre, coûte que coûte, auprès de ses anciens camarades. Il est parti sans prévenir personne, jeudi matin, ses médailles cachées sous son imperméable, pour rejoindre un bus de vétérans qui se rendait à Ouistreham, dans le Calvados, là où devait avoir lieu la principale cérémonie de commémoration.

Constatant son absence, le personnel de la maison de retraite a donné l'alerte en début de soirée. La police du Sussex a fouillé toute la zone, vérifié auprès des hôpitaux, des compagnies de bus et de taxis, sans rien trouver. Le fugueur a finalement été localisé le soir-même, sain et sauf, au milieu de ses camarades du Débarquement en Normandie. "La maison de retraite a reçu un appel d'un autre vétéran assurant que le pensionnaire se portait bien et qu'il rentrerait en toute sécurité une fois les cérémonies terminées", a rapporté un porte-parole de la police.

Vous êtes à nouveau en ligne