Sondage : 56% des Français pensent que le "racisme anti-Blancs" existe

Jean-François Copé, candidat à la présidence de l\'UMP, le 27 septembre 2012 à Marcq-en-Barœul (Nord).
Jean-François Copé, candidat à la présidence de l'UMP, le 27 septembre 2012 à Marcq-en-Barœul (Nord). (DENIS CHARLET / AFP)

Et 51% des sondés estiment que Jean-François Copé a bien fait d'aborder la question, selon une enquête de TNS Sofres pour i-Télé.

POLITIQUE - Le débat initié par le livre de Jean-François Copé est loin d'être clos. D'après un sondage TNS Sofres pour i-Télé, 51% des sondés pensent que le candidat à la présidence de l'UMP a bien fait de parler du "racisme anti-Blancs", contre 29% à penser "qu'il a tort d'en parler car cela peut attiser les tensions au sein de la société française". Et 56% des sondés affirment que le racisme anti-Blancs "existe bien dans les quartiers des grandes villes".

Selon l'enquête, 84% des sympathisants de droite sont d'accord avec cette idée. Une idée qui, au sein même de l'UMP, ne fait pourtant pas l'unanimité, puisque François Fillon a pris ses distances avec les déclarations de Jean-François Copé.

Dernier enseignement du sondage : pour 56% des Français, l'UMP et le Front national sont en désaccord sur l'essentiel, mais partagent certaines idées, un sentiment répandu chez les sympathisants UMP (77%) et FN (68%).

L'enquête a été réalisée par Internet le 27 septembre auprès d'un échantillon de 1 014 individus âgés de 18 ans et plus.

Vous êtes à nouveau en ligne