Culture : l'histoire des grèves de 1936 exposée en photographies

FRANCE 2

Il y a 80 ans, en juin 1936 au lendemain de la victoire du Front populaire, les usines étaient occupées et les grèves se multipliaient. Des photos immortalisant ces moments sont aujourd'hui exposées à l'hôtel de ville de Paris. 

Juin 1936, la France s'arrête et l'impensable se produit. Deux millions d'ouvriers, d'employés, de cadres se mettent en grève, mais pas seulement. Ils occupent aussi leurs lieux de travail. Un grand thème pour une exposition à Paris sur le Front populaire.

La France à l'arrêt

On y découvre en image une réalité. Partout dans le pays et en quelques jours seulement, on occupe des usines, des bureaux ou des magasins. Mais pourquoi une telle traînée de poudre ? "Ils ont peur, vu le climat de crise et ce qu'est le patronat, qu'ils ferment l'usine quand il y a grève, donc ils les occupent", explique Serge Wolikow, historien du Front populaire.

Faire pression sur le Front populaire réuni autour du socialiste Léon Blum, c'est bien le but de ce mouvement. Il faut obtenir les 40 heures, des hausses de salaire et un peu de considération. La France va vivre un mois de folles journées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne