DIRECT. Tirs à Bastia : le bilan s'alourdit à un mort et 5 blessés, l'auteur des coups de feu retranché dans un appartement

Un homme s\'est retranché chez lui après avoir tiré dans la rue à Bastia (Haute-Corse), le 30 janvier 2019.
Un homme s'est retranché chez lui après avoir tiré dans la rue à Bastia (Haute-Corse), le 30 janvier 2019. (PIERRICK NANNINI / FRANCE 3 CORSE VIASTELLA)

Selon France 3 Corse, l'auteur des coups de feu est un homme de 70 ans résidant dans le quartier. Il s'est retranché chez lui.

Un homme a tiré dans la rue à Bastia (Haute-Corse) et a fait au moins un mort et cinq blessés, a annoncé le parquet de Bastia à France 3, mercredi 30 janvier. Les coups de feu ont été entendus vers 16 heures dans le quartier de Montesoro, dans le sud de la ville. L'auteur des coups de feu s'est ensuite retranché dans un appartement, où la police tente de le déloger, selon France 3 Corse ViastellaSelon la chaîne, il s'agirait d'un homme de 70 ans résidant dans le quartier, qui serait connu pour des problèmes de voisinage.

Un policier blessé. La procureur de la République à Bastia, Caroline Tharot, présente sur les lieux, a précisé qu'un policier qui intervenait "ferait partie des blessés". Il a été conduit à l'hôpital, a-t-elle ajouté sans plus de précision sur son état de santé.

La BRI sur place. Des unités de la brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police et du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) sont sur place pour tenter de maîtriser l'individu. Les pompiers de Haute-Corse ont aussi été dépêchés sur place.

23h41 : Les policiers, initialement appelés vers 16 heures pour un différend de voisinage, ont essuyé des tirs d'arme longue lors de leur intervention. Le policier blessé a été hospitalisé, selon la procureure de la République à Bastia, Caroline Tharot, qui s'était déplacée sur les lieux.

23h40 : Rien de nouveau du côté de Bastia. Un sexagénaire déjà condamné pour violences est retranché dans son immeuble dans la cité de l'Aurore, au sud de la ville. Il est cerné par le RAID. Cet après-midi, il a ouvert le feu sur des passants, tuant une personne et en blessant cinq autres, dont un policier.

22h00 : A Bastia, le RAID est toujours sur les lieux où le sexagénaire est retranché. Des unités de la BRI, brigade de recherche et d'intervention de la police et du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) sont également sur place.Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, et le maire de Bastia, Pierre Savelli, s'entretiennent avec les secours.

20h44 : Quelques précisions sur la situation à Bastia. Malgré les coups de feu qui ont été entendus, l'assaut n'a pas encore été donné dans l'appartement où se retranche le tireur. Une équipe du Raid est arrivée sur place, selon les dernières informations dont nous disposons.

20h38 : Il y a environ une heure, un assaut semble avoir été donné sur l'immeuble dans lequel le tireur de Bastia s'était retranché. En effet, des coups de feu ont été entendus. Les policiers sont entrés dans le hall alors qu'un projecteur était braqué sur le premier étage, raconte France Bleu RCFM. Les pompiers se sont également approchés, probablement pour récupérer les deux personnes toujours blessées à l'intérieur.

19h21 : "Je suis rentré dans le bâtiment, j'ai vu des traces de sang. J'ai appelé mon collègue, le gardien de l'immeuble. On a regardé pour savoir où menaient les traces et c'est là qu'un monsieur a déboulé derrière nous. Il nous a mis en joue avec un fusil de chasse et nous a tiré dessus. Il a eu mon collègue à la jambe. On a réussi à quitter le bâtiment et se réfugier derrière une voiture."

Pierre Masternak, chargé de tranquillité résidentielle à l'office public de l’habitat de la Haute-Corse, a été pris pour cible par le tireur. Il livre son témoignage à France Bleu RCFM.



19h18 : Les secours et les forces de l’ordre sont toujours déployés dans les quartiers sud de Bastia et des négociations ont lieu avec le tireur présumé, retranché et armé dans un appartement, rapporte France Bleu RCFM. Une personne est morte et cinq autres ont été blessées.

Vous êtes à nouveau en ligne