Rixe de Sisco : la tension peine à retomber un mois après

France 3

Jeudi 15 septembre à Bastia (Haute-Corse) se tiendra le procès de cinq hommes impliqués dans la rixe de Sisco. 

Aujourd'hui, la petite plage de Sisco (Haute-Corse) est déserte, personne n'ose y retourner. Seuls des restes de voitures brûlées semblent témoigner de la violente bagarre qui s'est jouée en août dernier sur la falaise. Un mois après, toujours traumatisé, le maire de Sisco amène une équipe de France 3 sur les lieux. Il dit continuer à avoir les larmes aux yeux quand il y pense.

La tension n'est pas retombée

Le 13 août dernier, quatre frères Marocains résidents en Corse accompagnés de leur compagne, barrent un chemin et privatisent la plage. Ils interdisent l'accès aux touristes et aux Corses, ce qui mettra le feu aux poudres. Tout le village déferle sur la falaise, une bagarre générale éclate suivie d'une nuit de violences, qui se soldera par cinq blessés. Le maire assure que la tension n'est que très peu retombée. À Furiani (Haute-Corse), une équipe de France 3 a pu rencontrer la femme d'un des Marocains. Elle dit vivre dans la peur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne