Révision constitutionnelle : une réforme controversée

FRANCE 2

La réforme constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron sera étudiée ce mercredi 9 mai au matin par le conseil des ministres. De l'introduction d'une dose de proportionnelle au statut de la Corse, plusieurs points sont controversés.

Le gouvernement d'Édouard Philippe va se pencher sur la réforme constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron. Elle comporte quelques changements, certains plus controversés que d'autres. Première mesure : l'introduction d'une dose de proportionnelle, dans les élections législatives, à hauteur de 15%. Selon le Président de la République, l'ajout d'une proportionnelle, de manière dosée, permettra de refléter le pluralisme de notre paysage politique. Cette mesure est réclamée depuis longtemps par le Front national, mais Les Républicains sont contre.

Réduction du nombre de parlementaires

La réduction de 30% du nombre de parlementaires fait aussi débat, tout comme le cumul des mandats limité dans le temps. Députés et sénateurs, notamment, seraient limités à trois mandats, identiques, complets et consécutifs. La Corse aurait, quant à elle, le droit à un article dans la Constitution, de façon à reconnaître le statut spécifique de l'île, sans pour autant qu'elle bénéficie d'un régime spécial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne