Pas de vacances d'été pour la gastro-entérite

L. Brunet / M. Cauwel / France Télévisions

Contrairement à ce que l'on pourrait penser la gastro-entérite n'a pas de saison. Généralement, l'épidémie frappe durant la période des fêtes de Noël mais elle peut aussi s'inviter l'été. Une partie de la France est actuellement touchée, la Corse plus particulièrement.

La Corse particulièrement touchée

Le seuil épidémique de la gastro-entérite (92 cas pour 100 000 habitants) a été dépassé dans plusieurs régions cette semaine notamment en Corse, le territoire le plus touché, avec 155 cas pour 100 000 habitants, selon le réseau Sentinelles. Il s'agit-là d'une gastro-entérite bactérienne et non virale comme celle qui survient plutôt l'hiver. 

On peut incriminer la qualité de l'eau, la rupture de la chaîne du froid, la concentration de touristes sur les plages ou dans les campings.

Augustin Vallet Médecin généraliste

L'épidémie sévit aussi dans les Pays-de-la-Loire avec 128 cas pour 100 000 habitants et dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur avec 118 cas pour 100 000 habitants.

Mêmes symptômes qu'en hiver

Comme durant la saison froide, les symptômes ne trompent pas : perte d'appétit, douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhée, fièvre légère, maux de tête et fatigue. 

Attention à la déshydratation des enfants

Comme en hiver, le meilleur moyen de se prémunir de la gastro-entérite est de se laver les mains régulièrement et d'utiliser des gels anti-bactériens.

La maladie est bénigne mais attention aux risques de déshydration surtout chez les enfants. En cette période forte chaleur, il faut donc redoubler de vigilance.

Vous êtes à nouveau en ligne