Manuel Valls : une première visite en Corse tendue

France 3

Manuel Valls était en Corse ce lundi 4 juillet. Le Premier ministre a refusé la plupart des demandes des nationalistes de l'île.

Nécessité de dialoguer oui, mais Manuel Valls ne cédera pas. Lundi 4 juillet, le Premier ministre était en Corse. Une visite sous haute surveillance, pendant laquelle l'homme politique a été accueilli froidement à Ajaccio par les nationalistes. Pour lui, il n'y a pas de prisonniers politiques en France et il refuse le statut de résident ou encore l'officialisation de la langue corse... Des revendications portées par les nationalistes de l'île de Beauté, au pouvoir depuis les élections régionales.

"La Corse dans la France"

"La Corse est dans la République, la Corse est dans la France, une République qui respecte et qui rassemble dans un dialogue franc et direct", a déclaré Manuel Valls. Il a cependant annoncé la création d'une collectivité territoriale unique, et la prolongation d'un statut fiscal dérogatoire. Des mesures insuffisantes selon les élus de l'île. À Bastia, le Premier ministre a même été accueilli sous les huées des manifestants.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne