Incendie en Haute-Corse : les pompiers attendent des renforts d'Italie

France 3

En direct de Biguglia (Haute-Corse), le journaliste de France 3 Sébastien Tieri fait le point sur l'incendie qui a déjà dévasté quelque 1 500 hectares dans la région.

Après avoir ravagé 1 500 hectares de végétation, l'incendie qui surplombe la ville de Biguglia (Haute-Corse), au sud de Bastia ne semble pas s'affaiblir. Envoyé sur place, le journaliste de France 3 Sébastien Tieri fait le point sur la situation. "Ce qui préoccupe actuellement les pompiers, c'est un foyer qui est derrière moi : vous voyez cet épais panache de fumée sur la commune de Biguglia, qui est toujours important", explique-t-il. Avant de pointer un risque majeur craint par les pompiers : "voir redescendre le feu vers les habitations qui sont à proximité [...] dans des lotissements difficiles d'accès pour les pompiers". "Le feu est situé actuellement dans une zone inaccessible. Ce sont les Puma, les hélicoptères spécialisés de l'armée, qui ont héliporté des commandes d'eau du Sdis de Haute-Corse et des militaires sur place pour traiter ce feu. Des moyens : 350 hommes, et un seul Canadair pour l'instant, qui seront sûrement la clé de la victoire face à cet incendie. Le préfet de Haute-Corse, avec les élus locaux, le président de l'exécutif et le président du département, ont obtenu des moyens aériens supplémentaires européens, qui arriveront d'Italie, sans doute dans l'après-midi, puisque les moyens nationaux sont engagés sur le continent", indique le journaliste.

10 départs de feu en une journée en Haute-Corse

Et d'ajouter : "Ce feu était très difficile pour les pompiers, car il progressait à l'aide d'un vent de 110 km/h en rafales, avec des sautes de feu de plusieurs kilomètres. Il est parti lundi 24 juillet derrière cette crête, sur le versant ouest de la Corse, puis a progressé de manière importante sans faire de victimes et sans détruire de maisons. Une enquête est ouverte par le parquet de Bastia, qui a saisi la gendarmerie et la cellule spécialisée pour tenter de déterminer l'origine de cet incendie, parti en bordure de route dans une zone où on a eu par le passé l'habitude de voir beaucoup de départs de feu criminels. Lundi 24 juiltet, la Haute-Corse a comptabilisé 10 départs de feu en une seule journée", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne