Incendies en Corse : près de 1 500 hectares de végétation parcourus par les flammes après une trentaine de départs de feu

La Haute-Corse a connu une vingtaine de départs de feu depuis samedi 23 février 2019.
La Haute-Corse a connu une vingtaine de départs de feu depuis samedi 23 février 2019. (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

En Corse, des feux, toujours actifs dimanche, sont attisés par un vent fort. Aucune victime n'est à déplorer, mais le bilan de la surface touchée par les incendies s'alourdit. 

Depuis samedi, la Corse a connu de multiples départs de feu, 33 selon le dernier décompte de la préfecture, dont le plus important à Calenzana, rapporte dimanche 24 février France Bleu RCFM. Au total, le bilan provisoire de ces incendies atteint 1 500 hectares de végétation.

Des évacuations en Haute-Corse

En Haute-Corse, plusieurs dizaines de personnes ont été confinées dans leurs habitations cette nuit. Le feu de Calenzana a été attisé par un vent fort avec des rafales allant jusqu’à 130 km/h. Il n’y a aucune victime à déplorer. "Les vents étaient violents et le feu est arrivé en moins de cinq minutes chez nous, au-dessus de la petite colline qui surplombe notre propriété. Et après, ça s'est embrasé. Ça a été la fournaise en un rien de temps. C'était l'horreur", raconte à France Bleu RCFM Marie-Josée Mambrini, une habitante de Calenzana qui s'est barricadée avec d'autres personnes.

Nous avons lutté avec les moyens du bord, des tuyaux d'arrosage. Notre crainte c'était que le feu s'engouffre dans le bosquet qui se trouve à droite parce qu'alors là, comme il n'y a que des résineux, c'était la fin de tout.Marie-Josée Mambrini

Quelque 110 hommes ont été engagés sur cet incendie, toujours en cours, qui a parcouru 1 250 hectares. "Un vent de sud-est a poussé le feu vers le village où les flammes ont léché toutes les habitations que nous avons évacuées", a déclaré dimanche sur franceinfo Pierre Guidoni, le maire de Calenzana.

Ça a traversé le village en une demi-heure, c'était impressionnant. On a vraiment eu peur.Pierre Guidoni, maire de Calenzana.à franceinfo

"Il y a des dégâts écologiques. Ce n'est pas un incendie qui est parti tout seul, je pense qu'il est criminel", a ajouté l'élu.

Des moyens aériens en renfort

Un autre incendie s'est déclaré à Sisco, où 50 hectares ont été touchés, le feu est inaccessible sur les crêtes, mais le vent s'est un peu calmé depuis ce matin. À Prunelli di Fium'orbu, deux hectares de végétation ont été détruits. 
Une vingtaine de foyers ont été dénombrés au total en Haute-Corse, où un nouveau départ de feu a été signalé, à Ghisoni, dimanche midi. Des moyens renforcés de lutte contre le feu sont attendus sur place à la mi-journée, notamment des moyens aériens pour appuyer le travail des pompiers.

Des incendies aussi en Corse-du-Sud

Plusieurs départs de feu ont également touché la partie sud de l'île. La nuit a été difficile à Sampolo où 40 à 50 hectares ont été parcourus. Ce sinistre est toujours en cours, mais il est contenu. Il n'y a aucun blessé. Le feu s'est déclaré vers 18h30 samedi. Il est parti de la route départementale 28 et a traversé le village, endommageant quelques maisons. Une soixantaine de pompiers a été mobilisée avec 18 engins d'intervention. 

Cet incendie a "forcément une origine humaine", a indiqué le colonel Bruno Maestracci, commandant du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de Corse-du-Sud. Il pourrait s'agir d'un écobuage mal maîtrisé. "Quand il y a un vent de près de 100 km/h, c'est absolument irresponsable de penser qu'on va mettre un feu et qu'on va pouvoir le maîtriser, a-t-il ajouté. Les arrêtés préfectoraux en vigueur précisent que le vent au-delà de 50km/h, interdit toute mise à feu."

Un incendie important est aussi signalé à Tolla, où 50 hectares ont été dévastés. Le feu est en crête entre les villages de Tolla et de Cuttoli, il est inaccessible mais, pour l'instant, il ne menace aucun village. Il est sous surveillance. Enfin, un feu s'est déclaré à Zonza, au lieu-dit Pinarellu, où il a parcouru trois hectares.

Vous êtes à nouveau en ligne