Corse : l'île ravagée par des incendies criminels

FRANCE 3

Après un été ravageur, 1 600 hectares de végétation sont à nouveau partis en fumée, depuis dimanche 22 octobre.

Le va-et-vient incessant des Canadair qui continuent de larguer des tonnes d'eau pour éviter toute reprise. Et à perte de vue, une terre noire, calcinée. Cet éleveur a réussi à fuir juste à temps. "Ça a explosé, tout a brûlé", raconte-t-il. Des branches incandescentes se consument encore. Les vestiges d'un des incendies les plus dévastateurs de l'année. Si puissant qu'il était visible de l'espace. Comme sur un cliché de Météo France.

Des feux rares à cette période de l'année

La nuit a été très éprouvante pour les 120 pompiers mobilisés. Il n'a pas plus depuis deux semaines, le maquis est très sec. Et puis il y a le vent : des rafales à plus de 120 km/h qui charrient les cendres, les braises. Un incendie d'autant plus difficile à maîtriser qu'il a surpris les pompiers, car les feux sont normalement rares à cette période de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne