Corse : dix-neuf personnes interpellées après la découverte de cocktails Molotov dans des manifestations

Vue de Corte (Haute-Corse), le 17 février 2016. C\'est dans cette ville que des cocktails Molotov ont été découverts en 2016, selon la justice.
Vue de Corte (Haute-Corse), le 17 février 2016. C'est dans cette ville que des cocktails Molotov ont été découverts en 2016, selon la justice. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Les interpellations visaient des membres du syndicat étudiant nationaliste Ghjuventù Indipendentista.

Vague d'interpellations en Corse, mardi 7 mars en début de matinée. Dix-neuf membres du syndicat étudiant nationaliste Ghjuventù Indipendentista ont été arrêtés après la découverte de cocktails Molotov dans des manifestations, notamment à Corte (Haute-Corse). 

De quoi provoquer de vives réactions des élus nationalistes corses. Le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, dénonce des "rafles de jeunes Corses à 6 heures du matin". Il qualifie ces interpellations de "pratiques répressives inacceptables et incompatibles avec la nécessité de consolider la paix".

"L’Etat français tente d’intimider (les) jeunes"

Pour le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, "l’Etat français tente d’intimider (les) jeunes". Alors que, écrit-il, la Corse "affirme sa volonté de paix et de justice".

Ces 19 interpellations ont eu lieu dans plusieurs secteurs de l'île de Beauté : en Balagne, dans les environs de Corte, en région bastiaise et dans les environs d'Ajaccio.

Vous êtes à nouveau en ligne