Après les incendies en Corse, la difficulté de se relever

FRANCE 3

Près de deux mois après les violents incendies qui ont ravagé la Corse, les habitants ont encore du mal à surmonter le traumatisme.


Joseph et Joëlle Serre ont vu leur passé partir en fumée, sous leurs yeux, le 24 juillet dernier lors des incendies qui ont ravagé la Corse. 80% de leur ville, Olmeta-di-Tuda (Haute-Corse) a été détruite. Du verger qu’ils avaient mis des années à développer, ne restent que de la suie et des branches mortes. La plaie n’a pas encore cicatrisé, près de deux mois plus tard. Quand les journalistes Marc Dana et Denis Bassompierre leur montrent les images, l’émotion est palpable. « Je ne peux pas regarder plus, je préfère vous rendre la tablette », coupe Joëlle Serre.

Des moyens insuffisants

Surmonter le traumatisme passe par la reconstruction. 10 à 15 000 euros de travaux sur la maison des Serre, selon un entrepreneur local. Reconstruire et prévenir. Ils sont beaucoup à craindre de revoir un jour les flammes à leur porte. Craintes justifiées. "Il y a un manque de Canadair, regrette le maire Pierre Agostini. Beaucoup sont en panne. Les moyens ne sont pas suffisants".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne