Copé se demande si Hollande "est vraiment capable de diriger la France"

Le président de l\'UMP, Jean-François Copé, lors d\'un discours au Coudray-Montceaux (Essonne), le 23 avril 2013.
Le président de l'UMP, Jean-François Copé, lors d'un discours au Coudray-Montceaux (Essonne), le 23 avril 2013. (PIERRE ANDRIEU / AFP)

Le patron de l'UMP s'exprime dans un entretien à paraître jeudi dans "Valeurs actuelles".

"La question se pose aujourd'hui de savoir si François Hollande est vraiment capable de diriger la France." Dans un entretien à Valeurs actuelles, à paraître jeudi 2 mai, Jean-François Copé, président de l'UMP, critique vigoureusement le président de la République.

Le gouvernement de François Hollande "n'a pas de méthode, pas de cap", affirme Jean-François Copé. "Il se noie dans ses contradictions. Dans l'esprit des Français, le doute s'est installé, sur les deux qualités qui, de mon point de vue, définissent l'aptitude au commandement : la compétence et l'autorité", ajoute-t-il. Jean-François Copé affirme encore que l'équipe gouvernementale "s'apparente plus à un bateau ivre qu'à un gouvernement capable de conduire les destinées de la cinquième puissance du monde".

Revenant sur la question de la relation franco-allemande, après un week-end de polémique au sein du PS, le président de l'UMP estime "incroyable que François Hollande laisse ses amis socialistes se livrer à cette offensive insensée contre l'Allemagne. Faire de l'Allemagne un bouc émissaire pour masquer son propre échec, c'est d'une grande irresponsabilité". Selon lui, "la relation franco-allemande, cela ne doit pas être un alignement systématique mais je ne voudrais pas que nous allions, par la cause de ce comportement, vers une Europe à deux vitesses, avec d'un côté l'Allemagne et les pays du Nord qui auraient pris le train du XXIe siècle, et de l'autre la France et les pays du Sud qui s'enfonceraient dans le déclin, faute d'avoir su se réformer".

Vous êtes à nouveau en ligne