Chemins de traverse : le Suquet, berceau de Cannes

France 2

Sur les hauteurs de Cannes (Alpes-Maritimes), la colline du Suquet est l'une des fiertés des Cannois.

Au-dessus de la Croisette de Cannes (Alpes-Maritimes), la colline du Suquet est un havre de paix, où le temps semble s'être arrêté. Cannes est né ici, il y a 1 000 ans, sur cette colline dont le nom signifie "sommet" en provençal."C'est la tradition cannoise qui est concentrée dans ce quartier-là", explique Marija Escribe, médiatrice culturelle. Au XIe siècle, les moines installés sur les îles de Lérins investissent le continent pour construire une retraite fortifiée. Ils repèrent cette colline de 40 mètres de haut et commencent à construire une tour. "C'est le plus ancien bâtiment de Cannes, elle a 1 000 ans. C'est une tour de guet vraiment panoramique qui doit permettre aux moines de surveiller les environs et de préparer une retraite ou une défense si nécessaire", précise Marija Escribe.

Une architecture aujourd'hui encore conservée

Après 109 marches, parcourant les 21 mètres de hauteur, la vue est imprenable sur la baie de Cannes et la tour du monastère de l’île Saint-Honorat, avec qui les moines communiquaient. "C'est tellement magnifique", confie un couple de touristes américains, arrivés au sommet de la tour. Au fil des siècles, l'abbé devient le seigneur de Cannes, et la cité s'enrichit de fortifications et d'habitations. Le Suquet devient un village, et au début du XIXe siècle, il rassemble les 3 000 habitants de Cannes. Aujourd'hui le quartier a conservé le charme et l'architecture de l'époque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne