Charente : le moulin de Verteuil résiste au temps

FRANCE 3

S'il y a de moins en moins de moulins en France, celui de Verteuil-sur-Charente (Charente) continue de moudre. Reportage.

Cela fait neuf ans que François Lancestre a attrapé le virus de la meunerie, l'amour de cette grosse mécanique qui transforme le blé en poudre plus douce encore que la soie. Tout est parti d'une simple visite de moulins. C'est elle qui a déclenché le coup de foudre et puis tout le reste. Aujourd'hui encore, François veut ouvrir son moulin, dans l'espoir de susciter des vocations. "Mon but, c'est de transmettre un savoir-faire qui perdure depuis des siècles et des siècles", témoigne-t-il.

54 moulins à visiter

Sa farine, il la vend à un chef étoilé du sud de la France. Et la transforme ici, avec son épouse dans leur restaurant. Une manière de partager leur savoir-faire. Car trois siècles en arrière, 900 moulins jalonnaient le bras de la Charente, de sa source jusqu'à Rochefort (Charente-Maritime). Aujourd'hui, il n'en reste plus que 350 : 54 d'entre eux sont à visiter ce week-end en Poitou-Charentes.
 
 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne