Ces pièces de théâtre qui provoquent la colère des catholiques intégristes

Benoît Zagdoun - France 2 / France 3

La première parisienne de "Golgota Picnic", jeudi 8 décembre, est le dernier épisode de la confrontation entre catholiques traditionalistes et artistes. "Christianophobie" pour les uns, liberté d'expression pour les autres... 

Les uns brandissent des banderoles et perturbent les représentations, les autres prient au pied des théâtres ou défilent derrière des drapeaux tricolores et des croix. Les intégristes catholiques ne décolèrent pas face à deux pièces de théâtre qu'ils jugent "christianophobes".

La première de Golgota picnic, une pièce de théâtre qui a pour thème la figure du Christ, jeudi 8 décembre à Paris, au Théâtre du Rond-Point, n'est pas pour les apaiser. Ils en ont d'ailleurs déjà perturbé les représentations à Toulouse et Rennes. 

La pièce Sur le concept du visage du fils de Dieu a également provoqué leur courroux en octobre. Les ultra-catholiques avaient alors manifesté plusieurs soirs de suite devant le Théâtre de la Ville, à Paris.

Entre provocation blasphématoire et liberté de création, retour sur plusieurs mois de polémique.

Vous êtes à nouveau en ligne