Ces maisons de retraites touchées par les restrictions budgétaires

FRANCE 2

La baisse des dotations de l'Etat aux communes et départements a des conséquences aussi dans les maisons de retraite, où on traque la moindre économie.

Les communes ne sont pas les seules à subir la baisse des dotations de l'Etat. Les départements sont aussi concernés. Les maisons de retraite doivent se serrer la ceinture. A Nîmes (Gard), le directeur de l'Ehpad du Château Silhol doit économiser 30 000 euros cette année.

Pour y parvenir, il grappille sur chaque dépense. Plusieurs jours par mois, un seul menu est proposé au lieu de deux, et en cuisine, la qualité des aliments n'est plus la même. "On est obligé de se tourner vers des produits non labellisés", confie à France 2 le cuisiner Marc Defresne. Les denrées sont moins abondantes et moins faciles à déguster.

Embauches gelées, veilleuses électriques...

A Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), une autre maison de retraite doit réaliser 70 000 euros d'économie sur un budget de trois millions d'euros. Du coup, les embauches sont gelées et on a installé des veilleuses pour réduire la facture d'électricité. L'activité, pourtant, ne faiblit pas, bien au contraire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne