Chambord : le château privé de son nom

France 3

Le château de Chambord aimerait poser son nom sur sa première cuvée de vin, mais un groupe américain a déjà racheté les droits d'exploitation de la marque. 

Chambord (Loir-et-Cher), un château joyau du patrimoine français, devenu depuis peu domaine viticole. Face au château, 14 hectares de vignes en train de pousser. Un potentiel de 60 000 bouteilles par an, qui fait la fierté du directeur. Pour lui, le vin devrait bien sûr s'appeler Chambord, mais il y a un obstacle de taille. Le nom n'appartient pas au domaine national, mais à un puissant groupe américain. 

Des asperges, des cercueils, ou des cigarillos Chambord 

Brown-Forman a déposé la marque pour des produits spiritueux. La fameuse liqueur n'est pas produite sur la commune, mais à 20 kilomètres de là, à Cour-Cheverny. Les propriétaires américains refusent notre caméra, et pour eux, pas question de céder : "Borown-Forman possède toutes les marques déposées Chambord en France, qui sont utilisées pour les liqueurs depuis au moins 1960. Nous avons toutes les raisons de croire que cela porterait atteinte aux droits de notre marque". Mais ce groupe américain n'est pas le seul à posséder la marque Chambord : "70 produits utilisent aujourd'hui le nom du château, comme des asperges, des cercueils, ou des cigarillos, du saumon fumé en Norvège ou de l'eau en Australie", comme l'explique Jean d'Haussonville, directeur général du domaine national de Chambord. Le domaine voudrait interdire à certains produits d'utiliser son nom. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne