Jean Germain : les hommes politiques dénoncent la pression

FRANCE 2

Le suicide de Jean Germain provoque la colère de nombreux politiques, qui dénoncent la pression des médias et de l'opinion publique sur les élus.

Après la surprise et la tristesse, le suicide de l'ancien maire de Tours Jean Germain, dont le corps a été découvert mardi 7 avril au matin dans son garage, suscite désormais la colère. Beaucoup d'hommes politiques dénoncent la pression des médias et de l'opinion publique sur les élus.

Jean Germain a-t-il été victime d'un lynchage médiatique ?

"Jean Germain s'est senti condamné avant même d'être jugé par un système qui n'a finalement jamais rien retenu depuis Pierre Bérégovoy", a déploré Gérard Larcher, président du Sénat, faisant référence à l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, en proie à des rumeurs de corruption, qui s'était lui aussi donné la mort en 1993. Pour Manuel Valls, l'heure est à l'émotion, non à l'accusation. Certains dénoncent aussi la dureté de la vie politique, comme Patrick Devedjian ou Noël Mamère, ou l'acharnement de certains magistrats, comme Éric Ciotti.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne