C'est inédit depuis l'après-guerre, le niveau des taux d'intérêt des prêts immobiliers est descendu à 3,3% en moyenne

Les taux d\'intérêt des prêts immobiliers à leur taux le plus bas depuis l\'après-guerre
Les taux d'intérêt des prêts immobiliers à leur taux le plus bas depuis l'après-guerre (AFP - Eric PIERMONT)

Pour le mois de septembre 2010, les taux moyens des prêts immobiliers, après une baisse quasi ininterrompue depuis fin 2008, se sont établis à 3,30% (hors assurances et coût des sûretés) contre 3,40% en août, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiée lundi.

Pour le mois de septembre 2010, les taux moyens des prêts immobiliers, après une baisse quasi ininterrompue depuis fin 2008, se sont établis à 3,30% (hors assurances et coût des sûretés) contre 3,40% en août, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiée lundi.

Les taux de prêts immobiliers "sont descendus à leur niveau le plus bas de l'après-guerre", le précédent plancher ayant été atteint au 4e trimestre 2005 avec 3,36%, indiquent les auteurs de l'étude.

Les taux étaient encore de 3,93% au troisième trimestre 2009 et de 5,07% au 4e trimestre 2008, selon cet observatoire.

"Le niveau des mensualités associées à un même capital emprunté est toujours de 10% inférieur à son niveau de décembre 2008", souligne l'étude.

Cependant, malgré la baisse des taux, le total des crédits immobiliers accordés par les banques ne devrait s'élever qu'à 140 milliards d'euros en 2010, en progression de seulement 17% sur 2009, mais encore loin du record de 2007 (170,23 milliards), selon une autre étude de Crédit Logement publiée le 21 juillet.

Depuis la fin des années 90, la hausse des prix de l'immobilier a été de 140% et les prix ont même été multipliés par 22 depuis 1964, soit bien plus que l'inflation, constatait l'étude de l'organe central de garantie des prêts pour le logement.

Vous êtes à nouveau en ligne