L'Interceltique de Lorient : un festival français au son des cornemuses

France 2

Chaque année, le festival celtique de Lorient rassemblent des centaines de milliers d'amoureux de la culture celte. Avec une star en particulier : la cornemuse.

Le port de Lorient est pris d'assaut par les pavillons des nations celtes, des Irlandais aux Gallois en passant par les Bretons. Tous convergent vers la ville bretonne, le temps du festival interceltique. Une communion autour de la culture celtique, avec son kilt incontournable et ses musiques traditionnelles. Ici, la star c'est la cornemuse. Les groupes qui en jouent sont souvent les chouchous du public. Le festival est aussi un lieu de rencontres pour les musiciens. Et parmi les meilleurs de la discipline : les Écossais, LA référence en matière de cornemuse, selon certains.

"Amazing grace", l'hymne de tous les Celtes

Et pour s'en procurer une identique à celles d'Écosse, pas besoin de traverser la Manche. Un Français, ancien étudiant en biologie marine, en fabrique près de Quimper, une quinzaine chaque année. Il faut compter jusqu'à 6 500 euros pour le modèle haut de gamme, bois d'ébène et peau de bête obligatoires. Et Xavier Boderiou est implacable : ses instruments écossais sonnent mieux en Bretagne qu'en Écosse, "parce que l'air en Bretagne est un peu plus humide". Tous les soirs, tout au long du festival, pour régaler les quelque 700 000 spectateurs, près de trois heures d'enchantement musical sont au menu, avec de grands classiques tels que "Amazing Grace". La chanson, écrite au XVIIIe siècle, est devenue l'hymne du festival de Lorient et un peu celui de tous les Celtes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne