SNSM : le canot de la discorde

France 3

Un canot de sauvetage de la SNSM est au cœur d'une polémique. La SNSM va emprunter le bateau de l'île-de-Sein (Finistère) pour remplacer celui des Sables-d'Olonne (Vendée), qui a fait naufrage en juin dernier.

Le canot de la SNSM n'a pas encore quitté son port d'attache de l'île-de-Sein (Finistère) pour rejoindre les Sables-d'Olonne (Vendée). Il est même solidement amarré, et l'idée de s'en séparer ne semble pas du goût des habitants. "On peut comprendre qu'il y ait une certaine émotion à la suite de l'accident du mois de juin. Mais la solidarité maritime a ses limites", explique Ambroise Menou, le premier adjoint.

"C'est un élément clé de l'organisation des secours"

Le bateau est un précieux lien avec le continent pour les insulaires. L'été, l'île-de-Sein voit sa population grossir considérablement. C'est un élément clé de l'organisation des secours, d'où l'amertume des sauveteurs. "Nous avons une convention avec les pompiers pour les assister et faire au mieux afin que les évacuations sanitaires se fassent dans les meilleurs délais", regrette Jacques Fouquet, président de la SNSM île-de-Sein.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne