Finistère : une prime de 2 000 euros offerte à qui déchiffrera une mystérieuse inscription sur un rocher

Le rocher est situé au fond de la grève, dans la rade de Brest, sur la commune de Plougastel-Daoulas (Finistère).
Le rocher est situé au fond de la grève, dans la rade de Brest, sur la commune de Plougastel-Daoulas (Finistère). (GOOGLE MAPS)

Plusieurs linguistes ont déjà essayé sans succès, rapporte France Bleu Breizh Izel.

La mairie de Plougastel-Daoulas, dans le Finistère, propose une prime de 2 000 euros à la personne qui parviendra à déchiffrer une mystérieuse inscription sur un rocher, rapporte lundi 6 mai France Bleu Breizh Izel. Plusieurs linguistes s'y sont déjà frottés sans succès.

Il s'agit d'une vingtaine de lignes, seulement visibles à marée basse sur un rocher d'1,70 m, situé au fond de la grève, dans la rade de Brest. Deux dates sont gravées dans la pierre : 1786 et 1789. "Certaines inscriptions font penser à du breton, d'autres pourraient faire penser à du russe", explique Véronique Martin, chargée de mission des affaires touristiques et du patrimoine à Plougastel-Daoulas. "Il y a aussi des signes, comme une demi-lune, ou un voilier", ajoute-t-elle, se demandant s'il s'agit là d'un témoignage de quelqu'un qui se serait échoué.

Pour percer le mystère, la mairie a lancé la semaine dernière un appel. Toute personne intéressée peut télécharger le dossier par mail et a jusqu'à la fin de l'année pour proposer une traduction. Déjà plusieurs centaines de personnes ont répondu à cet appel, d'après la mairie. "J'ai une dame qui a soumis la traduction d'une première ligne. Pour elle c'est du breton et ça parle de la traversée d'une charrette, dans la prairie", a raconté Véronique Martin à France Bleu Breizh Izel. Mais pour toucher la prime, il faut arriver à traduire la totalité de l'inscription.

Vous êtes à nouveau en ligne