Bretagne : à la découverte du safran

France 3

Le mois d'octobre est aussi le mois du safran. Cette épice la plus chère au monde est de plus en plus présente en France. Exemple en Bretagne.

Châtaignes, champignons, mais aussi safran, le mois d'octobre est le mois de la récolte de cette épice venue d'Orient et de plus en plus présente en France. Loin de ses terres de prédilection, le safran est cultivé en Bretagne. Chez les Jollivet, la cueillette des fleurs a commencé il y a trois semaines déjà et s'achèvera dans quelques jours. Une cueillette entièrement manuelle qui demande beaucoup de soin et de patiente.

Plus cher que le gramme d'or

Les Jollivet ont planté 2 000 bulbes l'an passé, 4 000 autres cette année. La plante se cultive facilement et demande peu d'apports. En ce moment, les Jollivet ramassent chaque jour 450 fleurs qu'il faut ensuite soigneusement couper pour en extraire les trois pistils rouges : le précieux safran. Puis direction la cuisine où les pistils vont passer une vingtaine de minutes dans le four. Pour un gramme de safran, il faut 150 fleurs. Vendu entre 32 et 40 euros le gramme, le safran est plus cher que le gramme d'or et c'est ce qui le rend si précieux. L'an passé, les Jollivet ont produit 12 grammes qu'ils ont vendus sur les marchés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne