Bientôt la fin du nettoyage à sec ?

FRANCE 2

Le solvant utilisé dans les pressings, le perchloroéthylène, est en voie d'interdiction.

Il existe aujourd'hui plus de 4 000 pressings en France. Solvants naturels, pressing classique, tous ne sont pas identiques alors une équipe de France 2 teste les différentes options.

Le premier établissement rencontré nettoie une veste avec la technique utilisée depuis 20 ans : un nettoyage à sec avec du perchloroéthylène. Derrière ce nom obscur, un produit chimique utilisé par 90% des pressings pour le nettoyage à sec. Aucune goutte d'eau n'est utilisée, les 60 litres du solvant et le savon dégraissent et nettoient la fibre du vêtement.

L'apparition des pressings bio

Mais depuis quelques années, le perchloroéthylène est décrié. D'après l'Organisation mondiale de la santé il pourrait provoquer des cancers et des troubles rénaux et respiratoires. D'ici 2022, son utilisation sera interdite dans tous les pressings. De nouvelles machines seront installées.

D'autres pressings se revendiquent "écologiques". Ici pas de perchloroéthylène ni solvant pétrolier, mais de l'eau mélangée à des lessives. Le lavage dure 20 minutes. Malgré la contre-indication sur l'étiquette, la veste semble en bon état. Elle est ensuite repassée sur un mannequin. Les deux lavages coûtent le même prix

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne