Bernard Tapie réclame au Crédit lyonnais un milliard d'euros

FRANCE 3

L'homme d'affaires demande réparation à titre de préjudice. Une équipe de France 3 fait le point sur l'affaire.

Par l'intermédiaire de son avocat, Bernard Tapie a réclamé ce mardi 29 septembre au Crédit lyonnais plus d'un milliard d'euros à titre de préjudice dans la revente d'Adidas. En 1993, Bernard Tapie vend l'entreprise Adidas environ 300 millions d'euros au Crédit lyonnais. Quelques semaines plus tard, la banque revend la marque deux fois et demie plus cher. Bernard Tapie s'estime floué et attaque en justice. En 2008 Christine Lagarde alors ministre des Finances préconise de régler l'affaire par le biais d'un tribunal arbitral privé. Bernard Tapie empoche alors les 400 millions qu'il réclamait. Mais coup de théâtre, le 17 février dernier, la justice annule l'arbitrage.

20 ans de bataille judiciaire

Cet après-midi à l'audience, les avocats du Crédit lyonnais ont tenté de démontrer que la vente d'Adidas avait été faite en toute transparence.
"Après plus de 20 ans de bataille judiciaire et à l'issue de ce procès, il y aura deux possibilités : soit Bernard Tapie empoche plusieurs centaines de millions d'euros soit il perd tout et il devra se déclarer en faillite. Dans cette affaire, il n'y aura pas de demi-mesure. La décision a été mise en délibéré, elle sera rendue le 3 décembre prochain", conclut la journaliste de France 3 Stéphanie Perez.
 
 
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne