Bâtiment : le granit français menacé

FRANCE 2

France 2 s'intéresse au granit français qui ne parvient pas à s'imposer sur le marché de la décoration d'intérieur, pourtant florissant.

Depuis cinq ans, le marché du granit est en plein essor. Il ne vient pas de France, mais de Chine, du Brésil, d'Inde ou du Portugal. France 2 s'est rendue à la graniterie "PetitJean", dans les Vosges. Ici, on sort 6 000 mètres cubes de produit par an, utilisés en France, mais aussi en Suisse et en Allemagne. En moyenne, le granit chinois est 40% moins cher. "Une tonne de granit qui vient de Chine consomme 10 fois plus de CO2 qu'une tonne de granit qui est extraite et produite en France", se défend le patron.

Le granit ne rentre pas dans les intérieurs

Le granit vosgien a toutefois ses adeptes, comme Laurent Séguin, le maire d'une petite ville de Haute-Saône, Faucogney-et-la-Mer. "Notre ville a toujours été construite avec ces produits, issus de la vallée". Les granitiers français s'en sortent bien dans les marchés publics, mais ne parviennent pas à s'imposer dans la décoration. Douches, vasques, plans de travail, ce sont surtout les granits brésiliens et indiens qui sont demandés. "Par nature, la pierre est veinée, multicolore. (...) C'est par sa texture et son esthétisme qu'en décoration on va plus l'utiliser qu'un granit monocouleur qui viendrait des Vosges, de Bretagne ou du Tarn", explique le granitier Jérôme Valsesia.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne