Déconfinement : les incivilités repartent de plus belle

France 2

Si certains espéraient, à la sortie du confinement, une prise de conscience quant à la gestion de nos déchets, les nombreux masques chirurgicaux trouvés par terre, en ville comme à la campagne, jetés à même le sol, laissent présager que rien n’a changé.

Des cadavres de bouteilles par dizaines qui jonchent le sol et les bancs. L’image a été tournée en plein après-midi, sur les quais de Saône, à Lyon (Rhône). Des masques jetés un peu partout dans les rues à Paris, des poubelles qui s’amoncellent à l’entrée d’une plage bretonne et même des déchets abandonnés sur le sable d’une plage varoise... Depuis quelques jours, les incivilités se multiplient. Les bonnes résolutions d’un monde plus respectueux de la nature, prises pendant le confinement, semblent pour certains déjà bien lointaines.

68 € d’amende en cas de jet de masque sur la voie publique

À l’heure de la pause déjeuner, le long du canal Saint-Martin, à Paris, beaucoup tentent néanmoins de faire attention à leurs déchets. Les associations environnementales s’inquiètent d’une surconsommation de plastique durant cette crise sanitaire. Face à la multiplication des déchets, les municipalités ont dû adapter le travail des éboueurs. Une amende de 68 € est prévue en cas de jet de masque, gant ou lingette usagée sur la voie publique. Mais un député des Alpes-Maritimes veut frapper encore plus fort : il propose 300 € de contravention pour sanctionner ces incivilités.


Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne