Après la polémique sur son déménagement à New York, Anne Lorne, conseillère régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes, va démissionner

La conseillère régionale Anne Lorne participe à un débat, à Lyon, le 29 mai 2017.
La conseillère régionale Anne Lorne participe à un débat, à Lyon, le 29 mai 2017. (MAXPPP)

Un début de polémique était né dans la presse, qui révélait son déménagement aux Etats-Unis, ce qui semblait difficilement conciliable avec ses engagements d'élue.

Cela coupe court à toute polémique. La région Auvergne-Rhône-Alpes indique mercredi 25 septembre, dans un communiqué, que la conseillère régionale LR Anne Lorne, récemment installée à New York, démissionnera à la fin de l'année. Le temps pour elle d'achever les dossiers en cours, notamment sur les questions de harcèlement scolaire sur lesquelles elle s'était mobilisée. La région ajoute qu'elle renonce à sa rémunération de conseillère régionale (2 450 euros brut par mois) dans l'intervalle.

Pour rappel, un début de polémique était né lundi, alors que Lyon Mag révélait son déménagement aux Etats-Unis, ce qui semblait difficilement conciliable avec ses engagements d'élue. Rapidement, le président de région, Laurent Wauquiez, avait indiqué qu'il souhaitait "clarifier la situation". "On a des règles très précises à la région : si un élu n'est pas présent, il n'a pas ses indemnités", déclarait-il notamment à BFMTV Lyon. Franceinfo a demandé à Fabienne Levy, élue au conseil municipal de Lyon et qui devrait succéder à Anne Lorne, si elle comptait siéger avec la majorité de Laurent Wauquiez. "Je ne confirme rien", a-t-elle répondu.

Vous êtes à nouveau en ligne