Incivilités : la bataille de la municipalité de Valence

France 3

A Valence, la municipalité a décidé de frapper fort et d'augmenter considérablement le prix des amendes. Par exemple, ne pas ramasser la crotte de son chien sur le trottoir coûtera 368 euros au propriétaire.

Désormais, à Valence (Drôme), jeter son mégot sur la voie publique coûtera 118 euros. Pour les ordures, il faudra compter 335 euros. Et puis, si le meilleur ami de l'homme laisse ses déjections sur le trottoir et que le propriétaire ne les ramasse pas, il faudra payer 368 euros. "Ils ont raison. C'est un manque de discipline et certains ont besoin de prendre un coup de pied dans le derrière", souligne un habitant. "C'est très bien, j'aurais même mis 500 euros", renchérit une passante.

Des enquêtes sur les jets de sacs-poubelle

Pour mener sa guerre propre, la ville a lancé une vaste offensive de communication, via des affiches et des tracts. Pour Mr le maire, lutter contre les gestes d'incivilités est devenue une nécessité. "Il y en a tout simplement ras-le-bol que ce soit le contribuable qui paye pour les gens qui sont finalement peu attentifs au confort général", argue Nicolas Daragon, le maire. De plus, Valence va doubler le nombre d'agents de salubrité publique : ils seront quatre. Si le flagrant délit paraît difficile pour les mégots et les crottes de chien, ils vont cependant enquêter sur les jets de sacs-poubelle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne