Arcachon : le problème du logement pour les travailleurs saisonniers

Le bassin d'Arcachon (Gironde) et son front de mer regroupent pratiquement les deux tiers des travailleurs d'été de cette station balnéaire et ici les logements abordables sont difficiles à trouver.

Thomas vient tout juste de débarquer du Périgord. Il emménage tout juste dans cette maison à Arcachon (Gironde). 300 euros par mois, une petite chambre bon marché, c'est plutôt rare. Pour Thomas pas question de passer par une agence immobilière et s'il a enfin trouvé un toit c'est par le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux. "C'est plus facile de trouver le travail que le logement", témoigne Éric Barthélémy, le père de Thomas.

Des locataires rencontrés sur Facebook

Aura est aussi une adepte du système D. Cette étudiante originaire de Guadeloupe est venue travailler sur le bassin d'Arcachon avec ses petites économies. Elle a rencontré ses collocataires sur Facebook. "On vient en aide à la personne, elle nous vient en aide aussi et puis c'est un échange. Je pense qu'on est jeune et qu'il faut s'entraider", explique Sébastien Chavanel, collocataire d'Aura.

Même les campings sont trop chers. Pour Aura, Thomas et quelques autres chanceux la saison estivale va enfin pouvoir débuter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne