Fermeture du Whirlpool d'Amiens : les manifestants ont quitté La Défense sans "rien de concret"

Des salariés de l\'usine Whirlpool d\'Amiens manifestent dans le quartier de La Défense, à Paris, mardi 18 avril.
Des salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens manifestent dans le quartier de La Défense, à Paris, mardi 18 avril. (SARAH LEMOINE (RADIO FRANCE))

Les salariés de l’usine d’électroménager Whirlpool d'Amiens ont manifesté contre la fermeture de leur usine mardi, dans le quartier de La Défense, à Paris.

Les 150 salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens, venus mardi 18 janvier devant le siège du groupe à La Défense, dans les Hauts-de-Seine, sont repartis "sans rien de concret", selon les propos des syndicats rapportés par les journalistes de franceinfo et France Bleu Picardie présents sur place. Une délégation de salariés avait été reçue mardi en fin de matinée par la direction du géant de l'électroménager.

Partis dans trois bus, les 150 manifestants sont arrivés peu après 10 heures devant le siège de la société, rapporte France Bleu Picardie. Ils comptent ensuite se diriger vers le Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel, pour une nouvelle mobilisation.

Interpeller les candidats à l'élection présidentielle

Les salariés sont venus manifester contre la fermeture de leur usine, qui compte 290 salariés, prévue le 1er juin 2018. Leur objectif : interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur leur situation à cinq jours du premier tour. 

L’intersyndicale a envoyé un courrier aux onze candidats. Elle leur donne rendez-vous à 14h30 devant le Monument des Droits de l’Homme au Champ-de-Mars. Benoît Hamon devrait envoyer quelqu’un. Nathalie Arthaud devrait venir en personne. François Fillon, Jacques Cheminade et François Asselineau ont prévenu qu’ils seraient absents. Pas de nouvelle, pour l’instant, des autres candidats.

Vous êtes à nouveau en ligne