Affronter l'illettrisme pour ne plus être exclu

FRANCE 2

Dans le cadre de la journée de l'alphabétisation ce 8 septembre, des associations oeuvrent dans toute la France pour aider celles et ceux qui ne savent ni lire ni écrire.

C'est un fléau qui touche 7% de la population française d'après l'Insee. À l'occasion de la journée de l'alphabétisation ce mardi 8 septembre, France 2 s'est intéressée à ceux qui combattent leur illettrisme, et comment cela peut changer leurs vies.
Il y a un an, une équipe de journalistes avait rencontré Joëlle qui apprenait difficilement à lire et écrire. Aujourd'hui, ses progrès lui ont permis de décrocher un emploi.

"Je ne parlais à personne"

"Avant je ne me connaissais pas, j'étais pas sûre de moi, j'étais dans une coquille, renfermée. Je ne parlais à personne", raconte-t-elle. Cette mère de famille n'avait jamais travaillé, handicapée par son illettrisme, jusqu'à ce CDD. "J'allais toujours voir les voisins pour remplir les papiers des écoles, les dossiers... J'ai voulu faire de mon possible, et pour finir on m'a retiré l'APL pendant quatre mois parce que je me suis trompée dans les chiffres". Pour dépasser son handicap, elle a rejoint une association où elle a suivi quatre à six cours particuliers par semaine pour réapprendre à lire et écrire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne