VIDEOS. Patrouille de France, Daft Punk, "Nissa la Bella"... Les cinq moments à retenir du défilé du 14-Juillet

La Patrouille de France survole les Champs-Elysées à Paris, le 14 juillet 2017.
La Patrouille de France survole les Champs-Elysées à Paris, le 14 juillet 2017. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Le président de la République, Emmanuel Macron, a voulu marquer les esprits avec une cérémonie pleine de symboles pour sa première fête nationale.

Le premier défilé militaire du mandat d'Emmanuel Macron a été riche en symboles. Alliance franco-américaine au côté de Donald Trump, hommage aux victimes de l'attentat de Nice, allocution à la nation... Franceinfo revient sur les moments marquants de ce 14-Juillet sur les Champs-Elysées.

1La Patrouille de France célèbre l'amitié franco-américaine

La patrouille acrobatique de l'US Air Force et deux avions de chasse furtifs américains F-22 ont ouvert le bal aérien du défilé au côté de la Patrouille de France, vivement applaudie par Donald Trump. 

Quelques mois auparavant, la Patrouille de France avait survolé la statue de la Liberté et New York en guise de coup d'envoi de sa tournée pour célébrer le centenaire de l'intervention américaine dans la Première Guerre mondiale. 

2Le défilé des troupes américaines

Sous le regard du président des Etats-Unis, Donald Trump, cinq Sammies, surnom des soldats de l'Oncle Sam engagés dans la Première Guerre mondiale, en uniformes d'époque, ont défilé, ouvrant à leur tour la marche des troupes au sol, suivis d'un détachement américain interarmes.

3L'hommage aux victimes de l'attentat de Nice

La fanfare interarmées a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Nice, qui a fait 86 morts il y a un an jour pour jour, jouant l'hymne de la Cité des anges, Nissa la Bella, tout en se positionnant de façon à former le mot "Nice".

4La reprise des Daft Punk sur les Champs-Elysées

Innovation remarquée : la conclusion par une fanfare composée des musiques de la garde républicaine, des sapeurs-pompiers de Paris ou de la Légion, qui a entonné un pot-pourri des tubes de Daft Punk, le plus américain des groupes français, dans une chorégraphie millimétrée.

5L'allocution à la nation d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a voulu marquer les esprits. A l'issue du défilé, le président de la République a pris la parole pour une courte allocution. L'occasion de remercier les Etats-Unis, au côté de Donald Trump. La France a trouvé dans son histoire des "alliés sûrs, des amis qui sont venus à notre secours" et les "Etats-Unis d'Amérique sont de ceux-ci, c'est pourquoi rien ne nous séparera jamais", a déclaré le chef d'Etat français.

Vous êtes à nouveau en ligne