14-Juillet : 180 personnes ont été interpellées à Paris après des violences, retour au calme sur les Champs-Elysées

Une poubelle en flammes, dimanche 14 juillet 2019 sur les Champs-Elysées, à Paris.
Une poubelle en flammes, dimanche 14 juillet 2019 sur les Champs-Elysées, à Paris. (JULIEN MATTIA / SPUTNIK / AFP)

Les "gilets jaunes", qui ne portent pas leur chasuble fluo, occupent le haut de l'avenue ouverte au public après le défilé.

Un défilé, et de l'agitation. Cent-quatre-vingt personnes ont été interpellées dimanche 14 juillet à Paris en marge des violences qui ont succédé au traditionnel défilé militaire, a annoncé la préfecture de police. Plus tôt dans l'après-midi, plusieurs dizaines de personnes, dont des "gilets jaunes", ont fait face aux forces de l'ordre sur les Champs-Elysées. En fin d'après-midi, les autorités assuraient que le calme revenait sur l'avenue. 

Tirs de gaz lacrymogène. Les forces de l'ordre ont effectué à plusieurs reprises des tirs de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, parfois mêlés aux touristes ou aux badauds, et pour certains les visages dissimulés sous un foulard, un masque ou une capuche. C'est la première fois depuis le 16 mars que des "gilets jaunes" parviennent à retourner manifester sur les Champs-Elysées qui avaient connu une flambée de violences lors du 18e samedi de mobilisation de ce mouvement social.

Au moins 152 interpellations. Quelque 152 personnes, dont les figures du mouvement des "gilets jaunes" Eric Drouet, Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle, ont été arrêtées, a indiqué la préfecture de police. Les autorités précisent que ces interpellations ont eu lieu pour divers motifs (port d'arme prohibé, violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, détériorations de biens privés, manifestation non déclarée). 

Emmanuel Macron sifflé en descendant les Champs-Elysées. Le président français, dont c'était le troisième défilé de fête nationale depuis son élection en mai 2017, a descendu les Champs-Elysées à bord d'un command car aux côtés de son chef d'état-major. De nombreux sifflets ont retenti à son passage, alors que le chef de l'Etat est confronté depuis plusieurs mois au mouvement de contestation des "gilets jaunes".

23h30 : Il est l'heure de faire le dernier point sur l'actualité de ce dimanche 14 juillet.

L'Algérie s'est qualifiée pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations en dominant le Nigéria 2-1. Les Fennecs affronteront le Sénégal en finale.

Novak Djokovic s'offre son 16e titre en Grand Chelem en remportant le tournoi de Wimbledon. Le Serbe s'est imposé en cinq sets après un combat incroyable contre Roger Federer.

La neuvième étape entre Saint-Etienne et Brioude a été remportée par le Sud-Africain Daryl Impey. Il a devancé au sprint un de ses compagnons d'échappée le Belge Tiesj Benoot. Le Français Julian Alaphilippe garde son maillot jaune. Plus d'informations dans cet article.


Un homme volant, des robots mais aussi des siffletset des "gilets jaunes" repoussés manu militari des Champs-Elysées : voilà ce qu'il faut retenir du défilé du 14-Juillet.

Ce direct reprendra à partir de 6 heures.

22h47 : "Il est sorti soulagé, bien évidemment, après une garde à vue qui est totalement injustifiée, et une interpellation également injustifiée, totalement scandaleuse. Certes, c'est Éric Drouet, mais il était là en tant que simple spectateur. Et évidemment, on a créé de toutes pièces cette prétendue rébellion, qui serait une résistance violente à l'interpellation, qui n'a jamais eu lieu."

Khéops Lara, avocat d'Eric Drouet, s'est étonné de l'interpellation de son client en marge du défilé du 14-Juillet. Selon lui, la "rébellion" est "le seul motif qu'on a cru devoir trouver pour écarter Éric Drouet du défilé auquel il assistait en tant que simple spectateur".

22h41 : Je ne résiste pas à vous repasser ce morceau de Mozart, le 2e mouvement du 23e concerto pour piano, interprété par la pianiste géorgienne Khatia Buniatishvili. C'est long mais c'est magnifique.

22h26 : Les échauffourées qui ont émaillé le défilé militaire du 14-Juillet ont provoqué le "mécontentement" et "l'indignation" d'Emmanuel Macron. Le journaliste de France 2 Jeff Wittenberg explique toutefois que l'Elysée a la volonté de ne "pas surréagir".




22h21 : "Ça peut relever d'une infraction pénale. C'est la raison pour laquelle nous allons déposer plainte pour violation de liberté individuelle, puisque nous pensons fort et fermement qu'au moment où il a été interpellé, aucune raison ne permettait cette interpellation. On a vraiment franchi un cap en France, à partir du moment où on interpelle des personnes uniquement parce qu'ils essayent de manifester ou de s'opposer politiquement."

Arié Alimi, l'avocat de Jérôme Rodrigues, a annoncé que son client allait déposer plainte pour avoir été interpellé en marge du défilé du 14-Juillet.

22h12 : Interrogé sur franceinfo, Arié Alimi, l'avocat de Jérôme Rodrigues, a déclaré qu'à "partir du moment où on interpelle quelqu'un sans raison, c'est ce que l'on appelle une interpellation illégale". Une des figures du mouvement des "gilets jaunes" a été arrêté en marge du défilé du 14-Juillet sur les Champs-Elysées à Paris. Il a été relâché dans l'après-midi, comme Maxime Nicolle et Eric Drouet.

22h01 : Vous êtes plusieurs dans ce direct à me parler de huées ou de sifflets qui se font entendre au concert de Paris qui se déroule actuellement au pied de la Tour Eiffel. J'avoue ne pas avoir plus d'informations et je ne trouve pas que les sifflets soient si importants. Mais je ne suis pas sur place et je ne peux me fier qu'à ce que j'entends derrière mon écran.


21h00 : C'est l'heure du concert de Paris qui se déroule au pied de la Tour Eiffel. Au programme, des classiques du répertoire classique : Carmen de Bizet, Roméo et Juliette de Gounod, La Gaîté parisienne d'Offenbach, l'ouverture d'Ainsi parlait Zarathoustra de Strauss ou encore La Mamma d'Aznavour. Vous pouvez suivre le direct sur notre site.

20h17 : A l'heure du dîner, voici le moment de vous faire un point sur l'actualité de ce début de soirée.

Novak Djokovic s'offre son 16e titre en Grand Chelem en remportant le tournoi de Wimbledon. Le Serbe s'est imposé en cinq sets après un combat incroyable contre Roger Federer.



La neuvième étape entre Saint-Etienne et Brioude a été remportée par le Sud-Africain Daryl Impey. Il a devancé au sprint un de ses compagnons d'échappée le Belge Tiesj Benoot. Le Français Julian Alaphilippe garde son maillot jaune. Plus d'informations dans cet article.


Eric Drouet, Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues, trois figures du mouvement des "gilets jaunes", ont été arrêtés en marge du défile du 14-Juillet. Ils ont été placés en garde à vue avant d'être relâchés dans l'après-midi.

Un homme volant, des robots mais aussi des siffletset des "gilets jaunes" repoussés manu militari des Champs-Elysées : voilà ce qu'il faut retenir du défilé du 14-Juillet. Suivez notre direct.

19h50 : Bonsoir @anonyme, oui nous avons parlé de ce fait-divers tragique dans cet article. Un sous-officier s'est donné la mort, aujourd'hui, avec son arme de service dans l'enceinte des Ecoles militaires de Saumur (EMS). Selon le journal Le Courrier de l'Ouest, un problème familial aurait déclenché le geste du sous-officier.

19h50 : Bonsoir. Avez vous parlé du suicide d un militaire de 39 ans ce matin à Saumur. Merci

19h34 : "Ceux qui pensent pouvoir casser, ceux qui pensent pouvoir détruire se heurteront à un dispositif policier et de gendarmerie nationale conséquent et je les mettrai à disposition de la justice sans hésitation dès lors qu'ils commettront des délits ou qu'ils seront passibles de différentes contraventions."

Le préfet de police de Paris Didier Lallement s'attend à de nouveaux débordements ce soir après les échauffourées qui ont eu lieu en marge du défilé.

19h30 : Petite respiration dans ce direct. Le nombre d'interpellations en marge du défile du 14-Juillet est passé à 180 indique la préfecture de police de Paris.

18h54 : Le préfet de Paris Didier Lallement est passé sur les Champs-Elysées après les échauffourées en marge du défilé du 14-Juillet. Il s'est félicité que l'ordre ait été rétabli et a indiqué que les forces de l'ordre étaient prêtes pour de nouveaux affrontements ce soir. En effet, les autorités craignent des débordements en marge de la demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations entre l'Algérie et le Nigéria.

18h24 : Des heurts ont éclaté dimanche après-midi entre manifestants et policiers sur l'avenue des Champs-Elysée, après le défilé du 14-Juillet. Des manifestants ont bloqué l'avenue des Champs Elysée, qui venait d'être rouverte à la circulation, avec des barrières et du mobilier urbain. Plus de détails dans cet article.

18h25 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

La neuvième étape entre Saint-Etienne et Brioude a été remportée par le Sud-Africain Daryl Impey. Il a devancé au sprint un de ses compagnons d'échappée le Belge Tiesj Benoot. Le Français Julian Alaphilippe garde son maillot jaune. Plus d'informations dans cet article.


Eric Drouet, Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues, trois figures du mouvement des "gilets jaunes", ont été arrêtés en marge du défile du 14-Juillet. Ils ont été placés en garde à vue avant d'être relâchés dans l'après-midi.

Un homme volant, des robots mais aussi des sifflets et des "gilets jaunes" repoussés manu militari des Champs-Elysées : voilà ce qu'il faut retenir du défilé du 14-Juillet. Suivez notre direct.

18h02 : Un militaire s'est donné la mort aujourd'hui avec son arme de service dans l'enceinte des Ecoles militaires de Saumur (Maine-et-Loire) en marge des cérémonies du 14-Juillet, a appris l'AFP auprès des gendarmes. Selon le journal Le Courrier de l'Ouest, un problème familial aurait déclenché le geste du sous-officier de 39 ans.

18h15 : Après l'interpellation de Jérôme Rodrigues aujourd'hui en marge du défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées à Paris, son avocat Arié Alimi annonce qu'il va "déposer plainte en raison de l'illégalité de l'interpellation". Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle, figures du mouvement des "gilets jaunes", ont été interpellés ce dimanche et placés en garde à vue pour "organisation d'une manifestation illicite". Ils ont été relâchés vers 16 heures et la procédure a été classée sans suite.

18h15 : La garde à vue d'Eric Drouet a été levée, annonce le parquet de Paris. Il était le dernier des trois figures des "gilets jaunes" interpellés en marge du défile du 14-Juillet ce matin. Maxime Nicolle et Jérôme Rodrigues avaient été libérés un peu plus tôt en milieu d'après-midi.

17h42 : 175 personnes ont interpellés depuis ce matin en marge du défilé du 14-Juillet, annonce la préfecture de police de Paris sur Twitter. "Le calme revient sur les Champs-Élysées grâce à la réactivité des forces de l'ordre", ajoutent les autorités. Vous pouvez suivre notre direct.

18h16 : "Il est ciblé parce qu'il est l'une des figures les plus visibles des 'gilets jaunes'. Il sait très bien qu'à travers lui on cherche à humilier le mouvement et lui donner le coup final."

Sur franceinfo, Juan Branco, l'avocat de Maxime Nicolle, arrêté en marge des défilés du 14-Juillet, a dénoncé le traitement dont a été victime son client. Jérôme Rodrigues a lui aussi été relâché. Il ne reste qu'Eric Drouet en garde à vue.

16h33 : Bonjour @anonyme, effectivement ces images circulent sur les réseaux sociaux. La préfecture de police a affirmé à l'AFP que "les secours sont intervenus pour prendre en charge un homme qui se plaignait de douleurs thoraciques. Les sapeurs-pompiers l'ont ensuite transporté en urgence absolue en milieu hospitalier". L'homme faisait partie de la foule qui assistait au défilé. "En aucun cas, le malaise ne fait suite à une intervention policière", a assuré la préfecture.

16h32 : Des images sur Twitter d’un massage cardiaque effectué sur un GJ au sol à Paris. Des nouvelles à nous donner FI ?

18h16 : Eric Drouet, une des autres figures emblématiques du mouvement, est lui toujours en garde à vue.

18h16 : Juan Branco, l'avocat de Maxime Nicolle, indique à franceinfo que son client et Jérôme Rodrigues ont été relâchés. Leurs dossiers ont été classés sans suite.

16h30 : Faisons un point sur l'actualité de ce dimanche.

Un homme volant, des robots mais aussi des sifflets et des "gilets jaunes" repoussés manu militari des Champs-Elysées : voilà ce qu'il faut retenir du défilé du 14 juillet.

Après l'interpellation de plusieurs figures du mouvement, des incidents ont lieu sur les Champs-Elysées cet après-midi.

Dix minutes d'avance pour l'échappée de 15 coureurs qui file vers Brioude, ça sent bon la victoire d'étape. Du coup, Julian Alaphilippe devrait conserver son maillot jaune sans trembler. La fin de l'étape est à suivre ici.

François de Rugy se défend (encore), cette fois dans Le Journal du dimanche : il affirme avoir rencontré la déontologue de l'Assemblée nationale pour clarifier sa situation. Et se risque à ce pronostic : "J'espère que ça sera fini fin juillet."

15h48 : Des scènes de bagarre ont été filmées plus tôt dans l'après-midi par le journaliste Clément Lanot.

15h47 : Et pendant ce temps, un feu de poubelles dégage une abondante fumée sur les Champs Elysées, où beaucoup de barrières ont volé.

15h43 : @Alex Si vous avez quelques heures devant vous, ici même.

15h43 : Où peut-on revoir le défilé du 14 juillet ? Merci

15h31 : Le "gilet jaune" Eric Drouet a été placé à son tour en garde à vue pour "rébellion", en marge du défilé du 14-Juillet, indique son avocat à franceinfo. Il était sur les Champs-Elysées lors de son interpellation, une avenue interdite à "tout rassemblement de personnes se revendiquant du mouvement des 'gilets jaunes'", selon l'arrêté pris par la préfecture de police.

15h21 : Des affrontements sporadiques se produisent sur les Champs-Elysées, tweete une journaliste du Parisien.

15h08 : #GILETS_JAUNES @Kévin Conscients de l'interdiction de la manifestation ce matin, les manifestants se revendiquant des "gilets jaunes" n'avaient pas de signe distinctif à part des foulards et des ballons jaunes.

15h07 : Ce n'est pas un jugement ni de la provocation mais je ne vois pas de GJ sur votre vidéo !? Fake news??

15h02 : Plusieurs manifestants "gilets jaunes" sont d'ailleurs interpellés sur les Champs-Elysées.

14h31 : Des nouvelles d'Éric Drouet, autre figure du mouvement des "gilets jaunes" qui a été interpellé sur les Champs-Elysées. Aucune notification de garde à vue n'a été adressée à son avocat, qui assure à franceinfo qu"'il ne manifestait pas".

14h29 : "Ceux qui ont voulu empêcher ce défilé devraient avoir un peu honte. Aujourd'hui, c'est un jour où la Nation est réunie, et je pense que la nation, il faut la respecter."

14h28 : Selon plusieurs témoins sur les Champs-Elysées, il y a quelques incidents et un peu de gaz lacrymogène qui flotte sur la plus belle avenue du monde.

14h11 : J'ai cherché une explication claire, et il n'y en a pas de spécifique. C'est probablement parce que les anciens présidents ne sont pas systématiquement invités.

14h11 : Bonjour, toujours aucune réponse de votre part sur ma question qui était : pourquoi les anciens présidents n’étaient pas invités à la cérémonie de 14 juillet ?

14h10 : L'avocat de Maxime Nicolle, alias "Fly Rider", affirme sur Twitter que son client, qui se trouvait dans le périmètre des Champs-Elysées, n'avait pas l'intention de manifester.

14h04 : 152 personnes ont été interpellées en marge du défilé du 14-Juillet, entre autres pour port d'armes prohibé, violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, détériorations de biens privés ou manifestation non déclarée.

Vous êtes à nouveau en ligne