Formation professionnelle : réforme engagée ?

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Tout salarié aura désormais un compte de formation qui le suivra tout au long de son parcours professionnel, mais aussi lors des périodes de chômage. C'est l'un des volets de l'accord sur la formation professionnelle signé cette nuit entre syndicats et patronat au terme d'une négociation entamée jeudi. La formation professionnelle revue et corrigée. Terminé le DIF, le droit individuel à la formation. Désormais un compte personnel sera ouvert à tous les salariés âgés de 16 ans et plus, à partir du 1er janvier 2015. Le principe, ce compte accumule les droits à la formation que l'on garde tout au long de sa vie professionnelle, même lorsqu'on est au chômage ou que l'on change d'employeur. Au total on peut accumuler 150 h au bout de 9 ans, l'équivalent de 22 jours. Seules les formations qualifiantes, correspondant aux besoins de l'économie, seront éligibles. En clair, tout ce qui n'est pas strictement professionnel comme les cours de musique ou de yoga, ne sera plus accessible. De quoi satisfaire la plupart des syndicats. On a une plus grande certitude d'avoir des formations qui vont aux gens qui en ont besoin, pour des objectifs ciblés et qui servent le salarié et les entreprises. Pour d'autres, l'accord est insuffisant. Les entreprises traversent des moments difficiles. On peut craindre que les entreprises choisssissent de réduire certaines dépenses.

Tout salarié aura désormais un compte de formation qui le suivra tout au long de son parcours professionnel, mais aussi lors des périodes de chômage. C'est l'un des volets de l'accord sur la formation professionnelle signé cette nuit entre syndicats et patronat au terme d'une négociation entamée jeudi.

La formation professionnelle revue et corrigée. Terminé le DIF, le droit individuel à la formation. Désormais un compte personnel sera ouvert à tous les salariés âgés de 16 ans et plus, à partir du 1er janvier 2015. Le principe, ce compte accumule les droits à la formation que l'on garde tout au long de sa vie professionnelle, même lorsqu'on est au chômage ou que l'on change d'employeur. Au total on peut accumuler 150 h au bout de 9 ans, l'équivalent de 22 jours. Seules les formations qualifiantes, correspondant aux besoins de l'économie, seront éligibles. En clair, tout ce qui n'est pas strictement professionnel comme les cours de musique ou de yoga, ne sera plus accessible. De quoi satisfaire la plupart des syndicats.

On a une plus grande certitude d'avoir des formations qui vont aux gens qui en ont besoin, pour des objectifs ciblés et qui servent le salarié et les entreprises.

Pour d'autres, l'accord est insuffisant.

Les entreprises traversent des moments difficiles. On peut craindre que les entreprises choisssissent de réduire certaines dépenses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne