Feuilleton 5/5 : "Il était une fois nos ancêtres" : il y a 2000 ans, les Romains

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Nous allons faire un bond de 2000 ans en arrière, quand les légionnaires romains sont arrivés a Nîmes et dans sa région. De leur passage, il nous reste de superbes monuments, comme le pont du Gard. Les Romains étaient des bâtisseurs très ingénieux. Ils sont arrivés à Narbonne il y a 2000 ans. Décidés à conquérir la ville. Je crie le rythme du pas. Les légionnaires Romains foncent sur Nîmes. Ils empruntent la première autoroute de l‘Histoire. La voie domicienne qui relie l‘ltalie à l‘Espagne. Ils sont 500 chaque années venus de France et d'Europe. Je ne sais pas qui je suis. Je suis un Germain, allié des Gaulois. Lui, c'est un centurion, officier de l'armée romaine. Cornelius Aemilius, Centurion de la première légion consulaire. Son costume est fait main. Des heures de travail. Il a dépense 16.000 euros pour entrer dans la peau de son héros. J'avais cette volonté de comprendre. Ces pierres me parlent. A 6 ans, mes parents m'ont offert une encyclopédie. J'ai vu les Romains et j'ai compris tout ce qu'on leur devait. Ils avaient trouve des choses qu'on a perdu entre temps. C'est l'ouvrage romain le plus spectaculaire de la région. 50 m de haut, 50 km de long. L'aqueduc du pont du Gard. Il permettait d'alimenter Nîmes en eau. Le talent de bâtisseur des Romains se transmet entre générations. Quelle est la différence entre ces calcaires. C'est un calcaire pour construire. Et ça, c'est le dépôt des eaux. Toi, tu es le grand spécialiste. Dans la canalisation, les petits romains marchent dans les pas de leurs ancêtres. Ici, ils veillaient au bon entretien de l'ouvrage. Pour y voir clair, il a fallut mettre la main à la pâte. C'est comme de la pâte à modeler. On revit ce que vivaient les ouvriers de l'époque. Ils garderont le souvenir d'un objet rattache à la romanite. Ils vont y associer une culture relative au lieu. Le flambeau ne va pas s'éteindre. Chaque année, pendant un week-end, Nîmes redevient Nemausus. La ville se replonge au Ier siècle avant JC. La maison de la culture était un temple romain. Ce maître de cérémonie religieuse enseigne l'histoire romaine. Il incarne le général Macrimus. Il est fier de ses racines. Ils sont fiers parce qu'ils ont toujours eu, dans leur paysage, Les monuments les mieux conservés du monde romain. Ca permet de faire connaître et de valoriser ce patrimoine. A Nîmes, on est romain jusque dans l'assiette. J'aime la salade aux pois chiches et a la sauge. Le cochon de lait au miel et figues. On le voit dans les films. En cuisine le chef se régale déjà. Des petites épaules de cochon confites avec des figues. On retrouve les anciennes céréales, l'épeautre. Là, il est juste cuit avec un peu de jus de viande. Eux n'auront pas droit au festin. Pour les prisonniers, direction les arènes où les attendent de féroces adversaires. C'est le spectacle que tous attendent. Les jeux qui ont fait la renommée de l'empire. Passage en revue des troupes, puis ce sera les gladiateurs. Les 20.000 spectateurs de l'époque les préfèrent.

Nous allons faire un bond de 2000 ans en arrière, quand les légionnaires romains sont arrivés a Nîmes et dans sa région. De leur passage, il nous reste de superbes monuments, comme le pont du Gard. Les Romains étaient des bâtisseurs très ingénieux.

Ils sont arrivés à Narbonne il y a 2000 ans. Décidés à conquérir la ville.

Je crie le rythme du pas.

Les légionnaires Romains foncent sur Nîmes. Ils empruntent la première autoroute de l‘Histoire. La voie domicienne qui relie l‘ltalie à l‘Espagne. Ils sont 500 chaque années venus de France et d'Europe.

Je ne sais pas qui je suis.

Je suis un Germain, allié des Gaulois.

Lui, c'est un centurion, officier de l'armée romaine.

Cornelius Aemilius, Centurion de la première légion consulaire.

Son costume est fait main. Des heures de travail. Il a dépense 16.000 euros pour entrer dans la peau de son héros.

J'avais cette volonté de comprendre. Ces pierres me parlent. A 6 ans, mes parents m'ont offert une encyclopédie. J'ai vu les Romains et j'ai compris tout ce qu'on leur devait. Ils avaient trouve des choses qu'on a perdu entre temps.

C'est l'ouvrage romain le plus spectaculaire de la région. 50 m de haut, 50 km de long. L'aqueduc du pont du Gard. Il permettait d'alimenter Nîmes en eau. Le talent de bâtisseur des Romains se transmet entre générations.

Quelle est la différence entre ces calcaires.

C'est un calcaire pour construire. Et ça, c'est le dépôt des eaux.

Toi, tu es le grand spécialiste.

Dans la canalisation, les petits romains marchent dans les pas de leurs ancêtres. Ici, ils veillaient au bon entretien de l'ouvrage. Pour y voir clair, il a fallut mettre la main à la pâte.

C'est comme de la pâte à modeler.

On revit ce que vivaient les ouvriers de l'époque.

Ils garderont le souvenir d'un objet rattache à la romanite. Ils vont y associer une culture relative au lieu.

Le flambeau ne va pas s'éteindre. Chaque année, pendant un week-end, Nîmes redevient Nemausus. La ville se replonge au Ier siècle avant JC. La maison de la culture était un temple romain. Ce maître de cérémonie religieuse enseigne l'histoire romaine. Il incarne le général Macrimus. Il est fier de ses racines.

Ils sont fiers parce qu'ils ont toujours eu, dans leur paysage, Les monuments les mieux conservés du monde romain. Ca permet de faire connaître et de valoriser ce patrimoine. A Nîmes, on est romain jusque dans l'assiette.

J'aime la salade aux pois chiches et a la sauge. Le cochon de lait au miel et figues. On le voit dans les films.

En cuisine le chef se régale déjà.

Des petites épaules de cochon confites avec des figues. On retrouve les anciennes céréales, l'épeautre. Là, il est juste cuit avec un peu de jus de viande.

Eux n'auront pas droit au festin. Pour les prisonniers, direction les arènes où les attendent de féroces adversaires. C'est le spectacle que tous attendent. Les jeux qui ont fait la renommée de l'empire. Passage en revue des troupes, puis ce sera les gladiateurs. Les 20.000 spectateurs de l'époque les préfèrent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne