Feuilleton 2/5 : "Les virtuoses du ciel"

Pudique repli d‘Athos 2, l'intérieur droit sous son aile. Dernier regards et saluts entre les pilotes et leurs mécaniciens. Pour toute l'équipe, ce vol est décisif. Au bord du rivage corse, le reste de l'équipe scrute les acrobaties. Athos 9, du sol, veille sur ses coéquipiers. C'est le pilote remplaçant, mais c'est le plus expériementê de la patrouille. Il doit pouvoir s'installer à tous les postes, sauf celui du leader. Les Alpha Jet enchaînent les figures une à une. Bombes. Un mouvement parfait. Nombre 60 pour célébrer leur anniversaire. Jusqu'à l'éclatement final. les aviateurs ont file leur opéra aérien d'une seule traite. Le directeur de la patrouille est soulage. C'est une étape importante, ça veut dire que ça tourne. Il reste du chemin à parcourir jusqu'au bout de cette belle aventure avec une très belle équipe. Bravo à tous. La voix du leader répond. "Les virtuoses du ciel", un feuilleton signé Loïc de La Mornais, Matthias Second et Juliette Cohen-Olivari. Samedi, notre émission spéciale sera consacrée aux 60 ans de la Patrouille de France. A suivre en direct avec Marie Drucker et Pierre Servent à partir de 14H55. Ils ont illuminé la Croisette hier : Guillaume Canet et Marion Cotillard, avec toute l'équipe du film "Blood Ties" ("Les liens du sang"), le premier film tourné aux Etats-Unis par le comédien français. Après un tournage difficile, le festival est un peu la récompense. Guillaume Canet s'est prête au jeu de la promotion avec plaisir. Guillaume Canet aux anges aux côtés de sa compagne Marion Cotillard et des autres acteurs américains qui l'ont suivi dans cette aventure. Pour lui, un double aboutissement. que seuls les réalisateurs sélectionnes à Cannes vivent. Je suis fou de joie aujourd'hui, rien que de voir le casting réuni. Ils ont tous fait le déplacement pour présenter le film, ça me touche énormément, c'est une grande fête. L'aboutissement d'un rêve de gosse aussi. Tourner un film en Amérique avec ce remake des "Liens du sang". L'histoire vraie de deux frères, l'un voyou, l'autre flic, transposée dans le New York des années 70. Une expérience aussi excitante que pleine d‘inconnues. J'étais confronté à une équipe qui ne me connaissait pas. C'était un peu compliqué pour moi, je ne pouvais pas avoir la même relation qu'avec mon équipe. Est-ce qu'il vous a surprise. Oui, des que je le vois sur un Là, j'ai été impressionnée par son calme dans la tempête. Il fait partie des réalisateurs pour qui c'est vital de faire un film. Moi, c'est quelque chose que je recherche chez un réalisateur. Un César pour son film "Ne le dis à personne", 5 millions d'entrées pour "Les petits mouchoirs". G. Canet prouve avec "Blood Ties" qu'il est prêt à tous les défis. Une petite larme pour tous les fans des Doors. Ray Manzarek est mort hier à l'âge de 74 ans. Il était beaucoup moins connu que Jim Morrison. Il avait pourtant fonde avec le chanteur le groupe mythique. C'est lui qui assurait les claviers qui ont signé l'image de nombreux tubes des Doors, comme "Light my fire". Dans les films "Taxi", dans des séries, il s'est retrouvé abonné aux rôles de flic. Loin de la fiction, il s'est intéresse aux grandes affaires criminelles qui ont marqué l'histoire de la capitale et défrayé la chronique. Il en a fait un livre plein d'anecdotes où il mène l'enquête. Voici maintenant l'invité des Cinq Dernières Minutes. Frédéric Diefenthal bonjour. Merci d'être avec nous pour nous parler de "Paris, capitale du crime", co-signe avec Paul-Henri Moinet et publie chez Michel Lafon.

Pudique repli d‘Athos 2, l'intérieur droit sous son aile. Dernier regards et saluts entre les pilotes et leurs mécaniciens. Pour toute l'équipe, ce vol est décisif. Au bord du rivage corse, le reste de l'équipe scrute les acrobaties. Athos 9, du sol, veille sur ses coéquipiers. C'est le pilote remplaçant, mais c'est le plus expériementê de la patrouille. Il doit pouvoir s'installer à tous les postes, sauf celui du leader. Les Alpha Jet enchaînent les figures une à une. Bombes. Un mouvement parfait. Nombre 60 pour célébrer leur anniversaire. Jusqu'à l'éclatement final. les aviateurs ont file leur opéra aérien d'une seule traite. Le directeur de la patrouille est soulage.

C'est une étape importante, ça veut dire que ça tourne.

Il reste du chemin à parcourir jusqu'au bout de cette belle aventure avec une très belle équipe. Bravo à tous.

La voix du leader répond.

"Les virtuoses du ciel", un feuilleton signé Loïc de La Mornais, Matthias Second et Juliette Cohen-Olivari. Samedi, notre émission spéciale sera consacrée aux 60 ans de la Patrouille de France. A suivre en direct avec Marie Drucker et Pierre Servent à partir de 14H55.

Ils ont illuminé la Croisette hier : Guillaume Canet et Marion Cotillard, avec toute l'équipe du film "Blood Ties" ("Les liens du sang"), le premier film tourné aux Etats-Unis par le comédien français. Après un tournage difficile, le festival est un peu la récompense. Guillaume Canet s'est prête au jeu de la promotion avec plaisir.

Guillaume Canet aux anges aux côtés de sa compagne Marion Cotillard et des autres acteurs américains qui l'ont suivi dans cette aventure. Pour lui, un double aboutissement. que seuls les réalisateurs sélectionnes à Cannes vivent. Je suis fou de joie aujourd'hui, rien que de voir le casting réuni. Ils ont tous fait le déplacement pour présenter le film, ça me touche énormément, c'est une grande fête.

L'aboutissement d'un rêve de gosse aussi. Tourner un film en Amérique avec ce remake des "Liens du sang". L'histoire vraie de deux frères, l'un voyou, l'autre flic, transposée dans le New York des années 70. Une expérience aussi excitante que pleine d‘inconnues.

J'étais confronté à une équipe qui ne me connaissait pas. C'était un peu compliqué pour moi, je ne pouvais pas avoir la même relation qu'avec mon équipe.

Est-ce qu'il vous a surprise.

Oui, des que je le vois sur un Là, j'ai été impressionnée par son calme dans la tempête. Il fait partie des réalisateurs pour qui c'est vital de faire un film. Moi, c'est quelque chose que je recherche chez un réalisateur.

Un César pour son film "Ne le dis à personne", 5 millions d'entrées pour "Les petits mouchoirs". G. Canet prouve avec "Blood Ties" qu'il est prêt à tous les défis.

Une petite larme pour tous les fans des Doors. Ray Manzarek est mort hier à l'âge de 74 ans. Il était beaucoup moins connu que Jim Morrison. Il avait pourtant fonde avec le chanteur le groupe mythique. C'est lui qui assurait les claviers qui ont signé l'image de nombreux tubes des Doors, comme "Light my fire".

Dans les films "Taxi", dans des séries, il s'est retrouvé abonné aux rôles de flic. Loin de la fiction, il s'est intéresse aux grandes affaires criminelles qui ont marqué l'histoire de la capitale et défrayé la chronique. Il en a fait un livre plein d'anecdotes où il mène l'enquête. Voici maintenant l'invité des Cinq Dernières Minutes. Frédéric Diefenthal bonjour. Merci d'être avec nous pour nous parler de "Paris, capitale du crime", co-signe avec Paul-Henri Moinet et publie chez Michel Lafon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne