VIDEO. Cinéma : "un système à préserver mais à faire évoluer" selon Judicaël Perrin

FRANCEINFO

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco" mardi 16 mai, Judicaël Perrin, directeur du département audiovisuel de la Banque Palatine, soutien de la Quinzaine des réalisateurs, se prépare à fouler le tapis rouge du 70ème Festival de Cannes : comment finance-t-on un film ?

"Il y a de nouveaux acteurs, un système qui fonctionne qu’il faut préserver mais aussi faire évoluer" affirme Judicaël Perrin, directeur du département audiovisuel de la Banque Palatine, mardi 16 mai sur le canapé gris de ":L’éco".

Votre plus gros flop ? En réponse à la Question qui fâche, Judicaël Perrin se défend : "on a accompagné The Artist : 15 millions d’entrées, c’est un succès planétaire !"

"Multi-supports"

Il poursuit : "l’économie d’un film ne se juge pas sur la salle uniquement mais sur l’ensemble des supports. Et notamment sur la télévision : un financeur historique très important."

Avec qui Judicaël Perrin fera-t-il un selfie sur la croisette ? C’est l’objet de la question perso : "si j’avais la chance de faire un selfie ce serait avec la maîtresse de cérémonie : Monica Bellucci."

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l’interview par la chanson préférée de l’invité. Judicaël Perrin a choisi la bande originale de In the Mood for love: "une très belle musique, d’un film magnifique et d’un réalisateur primé au César. Mais aussi un magnifique souvenir et un clin d’oeil à quelqu’un qui se reconnaitra."

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Vous êtes à nouveau en ligne