Festival de Cannes : revivez la cérémonie de clôture

Ken Loach célèbrant sa deuxième Palme d\'or, le 22 mai 2016 au 69e festival de Cannes.
Ken Loach célèbrant sa deuxième Palme d'or, le 22 mai 2016 au 69e festival de Cannes. (VALERY HACHE / AFP)

Le 69e festival de Cannes a dévoilé son palmarès.

Six fois primé au festival de Cannes, où il avait reçu la Palme d'or en 2006 pour Le Vent se lève, le cinéaste britannique Ken Loach, 79 ans, se voit couronner pour la deuxième fois avec Moi, Daniel Blake, dimanche 22 mai. Après dix jours de stars, de glamour, d'excentricités et surtout de projections de films, le 69e festival de Cannes dévoile, dimanche 22 mai au soir, son palmarès. 

Trois favoris pour la Palme d'or. L'Allemande Maren Ade avec Toni Erdmann, l'Américain Jim Jarmusch avec Paterson et le Roumain Cristian Mungiu avec Baccalauréat semblent les mieux placés pour remporter la Palme d'or.

Mais une compétition très ouverte. Aquarius du Brésilien Kleber Mendonça Filho, Julieta de l'Espagnol Pedro Almodovar ou Moi, Daniel Blake de Ken Loach pourraient également figurer en bonne place dans le palmarès. Sans oublier Elle du Néerlandais Paul Verhoeven, Ma Loute de Bruno Dumont, Loving de Jeff Nichols ou Le Client d'Asghar Farhadi.

 Fabrice Luchini primé ? Pour le prix d'interprétation masculine, l'acteur américain Adam Driver pourrait être récompensé. L'Autrichien Peter Simonischek est également fréquemment cité. Tout comme le Britannique Dave Johns. Fabrice Luchini, l'Américain Shia LaBeouf et le Roumain Adrian Titieni sont aussi évoqués.

 Marion Cotillard, Isabelle Huppert en outsiders. Côté féminin, l'Allemande Sandra Hüller pourrait l'emporter, tout comme la star brésilienne Sonia Braga. Marion Cotillard, Isabelle Huppert, l'Iranienne Taraneh Alidousti, l'américaine Kristen Stewart ou la philippine Jaclyn Jose ne sont pas non plus écartées.

21h26 : Vous revenez de week-end et vous avez loupé le palmarès du festival de Cannes ? Notre journaliste Benoît Zagdoun vous a concocté le digest des moments forts.




(ALBERTO PIZZOLI / AFP)

21h02 : Ça vaut quoi Moi Daniel Blake de Ken Loach ? Culturebox l'a vu et a beaucoup aimé : "le cinéaste, Palme d'or en 2006 pour "Le vent se lève", vient de signer un chef d'œuvre. De pureté et de pudeur. Un chef d'œuvre dépouillé, teinté d'une colère glaçante."

20h46 : Ma tante est allée voir Ma Loute également, elle ne manque pas de critiques à l'égard du film...

20h45 : J'ai été voir Ma Loute ce jour. Quel film débile qui dénigre à nouveau la région Nord. Triste

20h45 : Et pendant ce temps, , un de lecteurs nordistes, est allé voir le dernier Bruno Dumont, qui n'a rien obtenu, et en est ressorti déçu.

20h43 : @Vini_29 Ils ne sont pas 5, mais 8 à avoir obtenu, en plus de Ken Loach, deux fois la récompense suprême. Bille August (1988, 1992), Francis Ford Coppola (1974, 1979 pour Apocalypse Now), les frères Dardenne (1999, 2005), Michael Haneke (2009, 2012), Shohei Imamura (1983, 1997), Emir Kusturica (1985, 1995) et Alf Sjöberg (1946, 1951, mais les deux fois ex-aequo).

20h40 : Bonsoir. Pourriez vous me dire quels sont les 5 autres réalisateurs ayant reçu 2 fois la Palme d'or ? ?Par avance un grand MERCI pour votre réponse.

20h34 : Ken Loach a secoué la Croisette vendredi avec Moi, Daniel Blake et une rage intacte contre la casse du système social, vue par les yeux d'un chômeur. Le cinéaste et son scénariste Paul Laverty se sont rendus sur le terrain, de l'Écosse aux Midlands, pour recueillir les témoignages de travailleurs précaires et de laissés-pour-compte dans un pays ou les banques alimentaires et les soupes populaires sont de plus en plus fréquentées.

20h33 : "Nous approchons de périodes de désespoir, et c'est l'extrême-droite qui en profite. Et les plus âgés d'entre nous se rappellent de ce que l'extrême-droite a apporté. Il faut rappeler qu'un autre monde est possible et nécessaire", conclut Ken Loach, très applaudi.

20h32 : Ken Loach a déjà été primé six fois à Cannes. Le cinéaste britannique fait même partie du cercle très restreint des réalisateurs doublement palmés. Il avait reçu la Palme d'or en 2006 pour Le Vent se lève.

20h32 : Ken Loach poursuit par une charge contre l'austérité néolibérale "qui a entraîné dans la misère des millions de personnes, de la Grèce au Portugal."

20h31 : "Recevoir la Palme, c'est quelque chose d'un peu curieux pour moi, car il faut rappeler que les personnages qui ont inspiré ce film sont les démunis de la cinquième nation du monde", poursuit Ken Loach en anglais. Le film parle du parcours du combattant d'un chômeur pour obtenir une allocation.

20h30 : Discours de remerciement sobre mais efficace de Ken Loach, en français s'il vous plaît. "Merci au jury, vous êtes très gentil ! "

20h29 : Ken Loach reçoit la Palme d'Or pour son film "Moi Daniel Blake". C'est la deuxième fois qu'il obtient la récompense suprême.

20h28 : Prix du Jury il y a deux ans, Grand Prix aujourd'hui, donc Palme d'Or dans deux ans pour Dolan si on suit la logique.

20h28 : Beaucoup d'émotion dans le discours de ce génial jeune homme.Chapeau bas monsieur Nolan.

20h27 : Xavier Dolan remercie le jury, des sanglots dans la voix. "La bataille continue. Je tournerai des films toute ma vie. Qui seront aimés ou non", dit le cinéaste canadien, dont La fin du monde a été diversement accueilli par les festivaliers.

20h24 : Le festival de Cannes aime décidément beaucoup Xavier Dolan. Le Canadien remporte le Grand Prix pour Juste la fin du monde.

20h21 : Personal Shopper, film de fantômes d'Olivier Assayas avec Kristen Setwart, n'avait pas fait l'unanimité, loin de là. Il avait été sifflé par une partie de la salle lors de sa présentation en compétition.

20h19 : Olivier Assayas remporte le Prix de la mise en scène pour Personal Shopper, ex aequo avec le Roumain Cristian Mungiu pour Baccalauréat.

20h16 : Le réalisateur d'Une séparation l'Iranien Asghar Farhadi a retenu l'attention du jury pour Le Client, nouveau drame moral et social épuré sur un couple de la classe moyenne en Iran. Cannes lui avait déjà remis le Prix du jury œcuménique en 2013 pour Le Passé.

20h13 : Nouvelle récompense pour le film iranien Le Client. Le réalisateur Asghar Farhadi reçoit le Prix du scénario.

20h10 : Le jury du 69e festival de Cannes remet le Prix d'interprétation féminine à Jaclyn Jose, l'actrice philippine au cœur de Ma'Rosa du Philippin Brillante Mendoza. Emue aux larmes, elle remercie les jurés.

20h07 : Les réalisatrices sont à l'honneur ce soir à Cannes. Le Prix du jury est attribué à la Britannique Andrea Arnold pour American Honey.

20h03 : Petite surprise à Cannes. Le Prix d'interprétation masculine revient à l'Iranien Shahab Hosseini pour Le Client d'Asghar Farhadi.

20h00 : Interlude musical à Cannes avec Ibrahim Maalouf et les LEJ.

19h51 : 25 minutes de cérémonie, déjà deux discours très, très longs.


19h48 : Un Palme d'or d'honneur est remise à Jean-Pierre Léaud, l'acteur fétiche de François Truffaut, qui a incarné le personnage d'Antoine Doisnel.

19h39 : J'ai honte quand je regarde la remise de la caméra d'Or...Le cinéma, ce n'est pas ça... Quelle vulgarité!!! Vraiment pitoyable :-(

19h39 : Sept minutes de stand up sans temps mort. Laurent Laffitte finit par interrompre la réalisatrice, déchaînée.

Je croyais que les discours étaient limités dans le temps, mais pas à Cannes, uniquement aux Oscars et aux César, où les vainqueurs ont 45 secondes chrono.

19h36 : Première récompense importante, la caméra d'or, et premier discours très long de la lauréate, la réalisatrice Houda Benyamina pour Divines, qui glisse "clito" et "cul" dans son speech de remerciements un peu décousu.

19h30 : On commence par remettre les prix mineurs pour les courts métrages et pour la sélection de la Caméra d'or.

19h27 : Et pendant ce temps, à l'extérieur du Palais des festivals, c'est l'heure de remballer les escabeaux.

19h23 : Laurent Laffitte fait son apparition sur l'estrade du Palais des Festivals après un petit film introductif très réussi rendant hommage à de grands classiques du cinéma (dont Vertigo, Le Mépris ou West Side Story).

19h17 : Un journaliste de 20minutes.fr se risque à un pronostic au vu... de la délégation iranienne, venue en nombre sur la Croisette.

19h15 : Une chose est sûre et certaine, c'est Mel Gibson qui va remettre la Palme d'Or.

Il croisera du coup George Miller, le président du jury, qui l'a révélé avec Mad Max.

19h13 : Les stars défilent sur le tapis rouge avant la cérémonie. Parmi elles, le réalisateur Xavier Beauvois (Des hommes et des Dieux) avait une place en trop pour la cérémonie, et a invité une fan, qui fait des photos chaque jour depuis 8 ans le long du tapis rouge, raconte Canal +.

18h50 : @anonyme J'ai demandé à notre Monsieur Cinéma, Benoît Zagdoun, si c'était forcément bon signe. D'après lui, le festival prévient les primés qu'ils auront quelque chose, histoire qu'ils fassent le déplacement. Mais l'an passé, le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda était revenu spécialement du Japon pour la cérémonie de clôture... pour ne ramener aucun prix dans ses bagages.

18h50 : Tiens, Xavier Dolan est arrivé à la cérémonie de clôture à Cannes. Prix en perspective ?

18h43 : Palmarès de Cannes : Palme d'Or: Sarkozy pour La vérité si je mens 2 ! Meilleure actrice: Marine Le Pen dans Apocalypse Now, Révélation de l'année Myriam Él Khomri Chéri, j'ai rétréci les gauches .Meilleur acteur : Alain Juppé pour Papy fait de la résistance ! Meilleure adaptation: Valls dans 49-3 le matin !

18h43 : Dans les commentaires, nous propose ses pronostics très drôles pour le festival... de 2017.

18h14 : Laurent Laffitte, le maître de cérémonie du Festival de Cannes, avait suscité un sentiment de malaise avec une blague sur Woody Allen pas du goût des festivaliers lors de la cérémonie d'ouverture. Sur RTL, le comédien assure "être libre" sur ses textes, mais qu'ils sont "validés" en haut lieu.

Vous êtes à nouveau en ligne