Festival de Cannes : le palmarès

On va partir pour Cannes avec le palmarès du Festival. Le jury était présidé par le réalisateur Steven Spielberg. Le prix d'interprétation va à Bérénice Béjot pour son rôle de mère déchirée dans "Le Passé", de l'Iranien Ashgar Farhadi. On disait le jury divisé à son sujet, c'est le film coup de poing "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche, qui remporte la palme d'or. Première palme pour un film français depuis "Entre les murs". Le jury a reconnu 3 artistes exceptionnels. Le réalisateur et les deux interprètes bouleversants de cette histoire d'amour et de désir entre deux femmes. Le réalisateur a dédié son prix à la jeunesse et à la liberté. Vivre librement, s'exprimer librement, aimer librement. Merci beaucoup Abdel de m'avoir donné ma chance. Le prix d'interprétation féminine revient à Bérenice Bejo. La surprise totale de Bérénice Bejo. Elle décroche le prix pour son rôle. Je ne m'y attendais pas du tout, c'est nul de dire ça. Je voudrais remercier Asghar Farhadi. l love you so much. Pour les hommes, deuxième surprise, c'est Bruce Dern, absent, qui reçoit le prix d'interprétation pour "Nebraska". Le Grand Prix aux frères Coen, absents eux aussi, et le prix du jury pour le film japonais Kore-Eda ‘Tel père, tel fils", on trouve dans ce palmarès, les films les plus remarques et remarquables de la quinzaine.

On va partir pour Cannes avec le palmarès du Festival. Le jury était présidé par le réalisateur Steven Spielberg. Le prix d'interprétation va à Bérénice Béjot pour son rôle de mère déchirée dans "Le Passé", de l'Iranien Ashgar Farhadi.

On disait le jury divisé à son sujet, c'est le film coup de poing "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche, qui remporte la palme d'or. Première palme pour un film français depuis "Entre les murs". Le jury a reconnu 3 artistes exceptionnels. Le réalisateur et les deux interprètes bouleversants de cette histoire d'amour et de désir entre deux femmes. Le réalisateur a dédié son prix à la jeunesse et à la liberté.

Vivre librement, s'exprimer librement, aimer librement.

Merci beaucoup Abdel de m'avoir donné ma chance.

Le prix d'interprétation féminine revient à Bérenice Bejo.

La surprise totale de Bérénice Bejo. Elle décroche le prix pour son rôle.

Je ne m'y attendais pas du tout, c'est nul de dire ça. Je voudrais remercier Asghar Farhadi. l love you so much.

Pour les hommes, deuxième surprise, c'est Bruce Dern, absent, qui reçoit le prix d'interprétation pour "Nebraska". Le Grand Prix aux frères Coen, absents eux aussi, et le prix du jury pour le film japonais Kore-Eda ‘Tel père, tel fils", on trouve dans ce palmarès, les films les plus remarques et remarquables de la quinzaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne